👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Magnifique, quoi qu'un peu déroutant

"L'Aurore" est le premier long métrage hollywoodien de Murnau, sorti en 1927 avec des moyens illimités, il se veut ambitieux et il l'est, cependant je ne suis personnellement pas autant enthousiaste que la majorité des personnes ayant vus ce film.

Niveau positif il y a bien évidement ce côté visuel extrêmement abouti avec des techniques de montage très ingénieuses comme ces fondus spectaculaires et ces jeux d'opacité, la mise en scène est globalement réussie, les acteurs sont très convaincants à l'image de la douce Janet Gaynor et bien sûr la réalisation de Murnau est bluffante et révolutionnaire pour un film muet des années 20.
Mais pour moi le problème majeur de ce film est clairement le registre, on ne sait jamais vraiment sur quel pied danser, on passe du drame au burlesque sans aucun pallier de décompression, rendant la trame un peu déroutante, le tout accentué par une bande son vraiment bizarre, parfois même complètement à côté de la plaque, comme durant la séquence de la foire. Je ne remet pas en doute la qualité des scènes (j'ai d'ailleurs adoré celle du barbier) mais elles sont pour la plupart non concordantes avec une quelconque thématique globale, de plus certaines sont un peu trop longues voir parfois interminables, voulant volontairement surdoser l'émotion, je ne comprends pas trop l'intérêt, le film aurait gagné a être plus court.

Je crois qu'il ne faut pas confondre beauté et efficacité, "L'Aurore" est un film très intéressant par son traitement de l'image, l'esthétisme est magnifique, Murnau maitrise sa réalisation (sans doute une des meilleures du cinéma muet), mais le scénario ne m'a pas vraiment convaincu, et même en faisant preuve d'indulgence je ne cache pas que je suis un peu déçu compte tenu de sa réputation.
JimBo_Lebowski
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les plus belles claques esthétiques

il y a 8 ans

7 j'aime

L'Aurore
drélium
9
L'Aurore

L'Amour

Autant dire que pour un Schwarzeneggérien élevé aux petits Van Damme, L'Aurore n'est pas le choix le plus évident venant à l'esprit. Il est bon pourtant de se faire violence, de dépasser les préjugés...

Lire la critique

il y a 11 ans

108 j'aime

10

L'Aurore
Sergent_Pepper
9
L'Aurore

Rideau radieux

Faust racontait par le biais de la mythologie allemande la force de l’amour chez les humains ; L’Aurore ne va pas évoquer autre chose, mais le fera par d’autres voies. Auréolé de son succès...

Lire la critique

il y a 4 ans

85 j'aime

6

L'Aurore
MrCritik
5
L'Aurore

Entre Chien et Loup

J'ai vu l'Aurore. Je n'en avais jamais entendu parler avant Sens Critique, pour cause d'inculture totale du cinéma muet, et même du cinéma old school tout court. Je remercie chaudement le site de me...

Lire la critique

il y a 10 ans

74 j'aime

21

Star Wars - Les Derniers Jedi
JimBo_Lebowski
4

Il suffisait d'une étincelle

Mon ressenti est à la fois complexe et tranché, il y a deux ans je ressortais de la séance du Réveil de la Force avec ce sentiment que le retour tant attendu de la franchise ne pouvait m'avoir déçu,...

Lire la critique

il y a 4 ans

136 j'aime

18

Mad Max - Fury Road
JimBo_Lebowski
8

Valhalla Riding

La hype était irrésistible, les premières images plus que palpitantes, moi même qui n’ai pas été véritablement convaincu par la saga originelle je n’ai pu rester insensible aux vrombissements des...

Lire la critique

il y a 7 ans

134 j'aime

17

Birdman
JimBo_Lebowski
7
Birdman

Rise Like a Phoenix

Iñárritu est sans aucun doute un réalisateur de talent, il suffit de jeter un œil à sa filmographie, selon moi il n’a jamais fait de mauvais film, de "Babel" à "Biutiful" on passe de l’excellence au...

Lire la critique

il y a 7 ans

127 j'aime

16