L'aurore (1928)

Avis sur L'Aurore

Avatar greenwich
Critique publiée par le (modifiée le )

A song of two humans

Il s'agit de l'un des derniers films muets. C'est aussi un des chefs d'œuvre du cinéma expressionniste allemand même si le film a été tourné aux USA. Un fermier se fait séduire par une femme de la ville qui lui demande de tuer sa femme. Au moment d'accomplir le méfait l'homme renonce et fera tout pour se faire pardonner. Sa femme lui accordera le pardon. Le film est parfaitement construit en chapitres successifs qui s'enchainent. La musique du film accompagne remarquablement le déroulement de l'intrigue. Le rythme du film est lent assurant une parfaite description de tous les sentiments. Les panneaux explicatifs sont rares. Tout est expliqué par l'image. Toute une palette d'émotions se succèdent dans le film. Le jeu des acteurs est excellent. Janet Gaynor et George O'Brien sont très émouvants.
L'opposition entre le monde de la ville et le monde rural est intéressant. Le monde rural est le monde du travail et le monde de la ville est celui des loisirs certes mais c'est aussi dans la ville que l'homme et la femme se retrouvent et se réconcilient. Lorsqu'ils assistent à une fête le film vire au burlesque. La fin du film est très forte. La scène de la tempête est formidable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 409 fois
5 apprécient

greenwich a ajouté ce film à 1 liste L'Aurore

  • Films
    Affiche L'Aurore

    1928

    Quelques films de l'année 1928

Autres actions de greenwich L'Aurore