hOlland et Le Jeu de l'Au-delà

Avis sur L'Autre

Avatar darevenin
Critique publiée par le

Si le résumé du film est assez prévisible, L'Autre garde malgré tout dans son exécution les moyens de surprendre et de faire peur tant il met en place un cercle vicieux et macabre préfigurant d'autres films d'horreurs et oeuvres avec des jumeaux maléfiques et dédoublement de personnalité tels que Doppelgänger ou Faux semblants.

On pourrait aussi comparer le film à The Ring à cause du côté cercle vicieux et des références au puits, au cercles et à la lettre O. Puisque L'Autre met en scène un "jeu" sans fin mais avec beaucoup de malheureux perdants dupés par Niles Perry et son jumeau Holland.

On comprend très bien que c'est Niles qui est le coupable et qu'il est fou, s'imaginant "jouer" avec un frère jumeau pyschopathe imaginaire, et ce dès le début quand on s'aperçoit qu'aucun des voisins parents sauf Ada ne parlent jamais de Holland et ne le voient jamais sans s'inquièter de son absence. Mais comme le film est montré sur le point de vue de Niles, on reste surpris et effrayé quand on se rend compte que le vrai Holland est mort tombé dans un puit comme Sadako dans Ring.

L'Autre est assez effrayant d'autant qu'il fait aussi une référence à l'Affaire du bébé Lindbergh avec Bruno Hauptmann accusé d'avoir kidnappé un bébé et d'avoir envoyé une lettre de rançon avec un dessin représentant deux yeux ne formant qu'un seul (représentant dans le film deux esprits dans un seul corps). Un peu comme Doppio et Diavolo dans Golden Wind mais en plus sérieux et donc plus troublant.

Niles n'a visiblement pas fait son deuil mais est capable d'en provoquer d'autres pour que le souvenir de son frère reste vivant à jamais, pour rester enfant pour toujours tel un Peter Pan malsain. Seule sa grand-mère Ada se rend compte que le Mal existe aussi chez certains être jeunes et qu'il est ancien.

Le pire, c'est que Niles se rend bien compte que Holland fait du mal aux autres. Mais il continue le "jeu", car c'est plus fort que lui. Pire encore, c'est quand il pose cette question et que son frère reste impuni malgré tout le mal qu'il a fait :

Holland... où est le bébé ?

C'est aussi dans certains détails que je ne spolierais pas qu'on comprend tout le ressort de l'affaire et qu'on ressentira des sueurs froides en regardant "L'Autre" continuer d'être là et de poser un regard meurtrier et sondant l'âme des autres.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 62 fois
2 apprécient

darevenin a ajouté ce film à 3 listes L'Autre

Autres actions de darevenin L'Autre