Il était une fois la vie

Avis sur L'Aventure intérieure

Avatar MalevolentReviews
Critique publiée par le

Après l'échec (justifié mais pas légitime) d'Explorers, Joe Dante revient sous la houlette de son pote Spielberg pour une comédie d'aventure science-fictionnelle où un pilote expérimental miniaturisé se retrouve littéralement plongé dans le corps d'un hypocondriaque gaffeur. Un postulat de départ comme on n'en voyait que dans les années 80, décennie qui va se graver sur chaque plan du film scénarisé par les auteurs de Iceman et Dead Zone.

De la musique aux personnages improbables en passant par des situations over the top, L'Aventure intérieure porte indéniablement la patte d'un Joe Dante déchaîné qui va, contrairement à ce que l'on aurait pu penser, être avare en effets spéciaux, le long-métrage s'intéressant plus aux facéties burlesques d'un Martin Short déjanté qui n'hésite pas à en faire des caisses une fois la caméra posée sur lui. Dans sa cabine de vaisseau "interne", Dennis Quaid s'éclate tout autant, bloqué sur un siège mais néanmoins particulièrement enjoué et dynamique, formant un improbable duo dont l'alchimie transpire indubitablement alors que les deux personnages ne se rencontrent pas physiquement. La magie d'un découpage aux petits oignons.

Proposant l'archétype-même du film d'aventure des eighties, avec un cahier des charges dont chaque case a été cochée (humour, frissons, romance, course-poursuites, punchlines), contenant moult péripéties ingénieuses, une poignée de séquences à effets dits "pratiques" qui ont à peine vieillis, une cadence à 100/h et une bonne humeur omniprésente, ce remake déguisé du Voyage fantastique aura raison de nous. En revanche, allergiques à Martin Short et son exubérance démesurée, épargnez-vous un calvaire certain.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 49 fois
3 apprécient

MalevolentReviews a ajouté ce film à 1 liste L'Aventure intérieure

Autres actions de MalevolentReviews L'Aventure intérieure