Affiche L'Éclipse

Critiques de L'Éclipse

Film de (1962)

La nostalgie, camarade...

N’allez pas croire les on-dits, ne vous laissez pas berner par les apparences, Antonioni n’est pas cet affreux intello qu’on vous dépeint, passé maître ès description creepy de couples exsangues qui n’ont plus rien à se dire, sculpteur hautain et ennuyeux du mépris et de l’ennui. Antonioni est drôle, même s’il pince sans rire, et il sait - à sa manière discrète certes - se montrer facétieux.... Lire l'avis à propos de L'Éclipse

51 12
Avatar Senscritchaiev
10
Senscritchaiev ·

Entre jour et nuit

Avec l'Eclipse, Antonioni présente le troisième volet de sa tétralogie (L'Avventura 1960, La Notte 1961, L'Eclisse 1962, Il Deserto Rosso 1963). Je choisis de critiquer celui-ci qui semble à mon avis un des plus aboutis, mais aussi celui par lequel les précédents sont en résonance. Antonioni est un réalisateur de génie, et à n'en pas douter, s'il fait une suite de films, c'est qu'ils ont un lien.... Lire l'avis à propos de L'Éclipse

26 3
Avatar Alexandre G
9
Alexandre G ·

Critique de L'Éclipse par Alligator

Juillet 2009 : Mon troisième Antonioni après le sketch d'Eros et Profession reporter. Maintenant, c'est officiel : je n'aime pas Antonioni. C'est très bien filmé, les cadrages, les idées de mise en scène et en image des non-dits sont très riches, variées, subtiles, certes oui, mais l'histoire et les ambitions du scénario ne m'ont jamais intéressé pendant les deux heures du film. Je crois... Lire l'avis à propos de L'Éclipse

18 5
Avatar Alligator
5
Alligator ·

Un monde matérialiste, vide et vain

J'avais vu "Profession: reporter" du même Michelangelo Antonioni, il y a maintenant 20 ans, à l'époque lycéenne, quand je mangeais de la pellicule au kilomètre, me destinant avec enthousiasme à des études supérieures dans le cinéma. Depuis, mon ambition rêveuse qui fût vite avortée par une réalité cruelle et blafarde, n'est plus qu'un lointain souvenir nostalgique et... Lire la critique de L'Éclipse

14 6
Avatar Guillaume Rouleau
7
Guillaume Rouleau ·

Critique de L'Éclipse par Goguengris

Rome ville déserte, aux larges avenues, aux ensembles rectilignes, subjuguant un cinéaste visionnaire. Plusieurs plans appuyés sur un entassement de briques. Les dernières images sur une façade découpée en contre jour, où émergent deux individus. Ce n'est pourtant pas la solitude, mais la liberté du déplacement, le mouvements, les talons fins qui se déplacent alors qu'au loin le ciel de... Lire l'avis à propos de L'Éclipse

6 3
Avatar Goguengris
8
Goguengris ·

Un nouveau cinéma

Même si l'on échappe jamais complètement à l'engourdissement devant un film d'Antonioni, le malaise-là qui se développe au coeur de "l'éclipse" est unique et sans égal. Il suffit de voir la manière dont Antonioni nous révèle progressivement, au cours du film, un monde des objets - un monde nouveau et étrange - qui, de plus en plus, prend le pas sur... Lire l'avis à propos de L'Éclipse

6 2
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·

Un bel emballage totalement vide !!!

Certains de plus fervents détracteurs d'Antonioni tiennent ce film comme réussissant à être le plus chiant de son auteur, moi j'aurais tendance à décerner la médaille d'or au "Désert rouge"... Mais c'est quand même du lourd... Alors certes Alain Delon est beau et photogénique, certes Monica Vitti est belle et photogénique, certes techniquement le film est irréprochable, et certes les séquences... Lire l'avis à propos de L'Éclipse

17 6
Avatar Plume231
3
Plume231 ·

Critique de L'Éclipse par JimAriz

Antonioni clôt sa trilogie italienne sur ... on peut dire la vie moderne des bourgeois italiens ? Vie faîte d'ennuis et de vide. Antonioni est un artiste unique, l'Eclipse montre toute l'étendu de son talent et de la beauté de ses oeuvres. La réalisation est remarquable. Cette fois-ci Monica Vitti quitte son conjoint trop ennuyeux pour s’abandonner dans les bras d'nu boursier libertin sous les... Lire la critique de L'Éclipse

4
Avatar JimAriz
8
JimAriz ·

L'ECLIPSE de Michelangelo Antonioni

Ce film achève une trilogie sur le couple entamée par "L'avventura", poursuivie par "La notte". Ecrit par Michelangelo Antonioni et Tonino Guerra, le film s'avère plus que pour les deux précédents, une recherche formelle sur le plan cinématographique sur les sentiments amoureux entre Vittoria petite bourgeoise qui vient de rompre avec le confort matériel que lui offrait Riccardo l'architecte... Lire la critique de L'Éclipse

4 2
Avatar littlebigxav
7
littlebigxav ·

Critique de L'Éclipse par Hugo_P

Antonioni, du noir et blanc, l'Italie des années 60, la poésie au milieu de la finance et de l'architecture industrielle, c'est beau et ça a tout pour plaire. Un propos à la Jacques Tati, dans une version histoire d'amour et incompréhension moderne. Un regret cependant, filmer la vacuité des relations humaines dans une société des 30 Glorieuses, obnubilée par la création de richesse, peut au... Lire la critique de L'Éclipse

3
Avatar Hugo_P
7
Hugo_P ·