Quatre hommes dans le bousin de Brooklyn.

Avis sur L'Élite de Brooklyn

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Quatre hommes, quatre destinées : un flic sur le point de partir à la retraite, un autre qui flirte avec l'illégalité pour sauver sa femme malade, un infiltré et un baron de la drogue.

Premier scénario d'un dénommé Michael C. Martin (qui fut contrôleur de métro avant de devenir scénariste !), c'est une découpe relativement mécanique de quatre hommes qui sont tous dans la merde, de manière plus ou moins grave. Excepté la partie avec Don Cheadle et Wesley Snipes, aucun de ces blocs ne sont mêlés.

C'est aussi la joie de revoir un Richard Gere qui prouve qu'il a encore de beaux restes en étant très crédible en flic désabusé, qui veut se suicider, et qui trouve le réconfort auprès d'une jeune prostituée. Ça devait bien faire 20 ans qu'il n'avait pas été aussi bon.
Il y a aussi Wesley Snipes, dont la courte présence nous rappelle à quel point il peut être bien dans des drames (souvenez-vous de Pour une nuit, réalisé par Mike Figgis). C'est son dernier rôle avant qu'il ne soit allé en prison fin 2010.
Ethan Hawke la joue peut-être un peu trop dramatique, mais il faut dire que sa femme est malade, qu'elle attend deux jumeaux qui vont être de trop dans sa petite piaule. Mais je le trouve moins bon que dans Training day, du même Antoine Fuqua.
Mais par contre, et je suis surpris de dire ça, mais Don Cheadle est le moins bon des quatre, car je ne le trouve pas crédible en infiltré, il me parait trop frêle dans ce rôle en voulant se la jouer gangsta. Étrange faute de goût.

Dans ce Brooklyn où tout a l'air de partir en vrille, on pense un peu à The Wire, ne serait-ce que par la présence de Michael Kenneth Williams (qui jouait Omar dans la série), avec une mise en scène relativement similaire. Mais ça n'est pas un mal, car cela reste très sobre, sans jamais en faire trop, même si ça reste par moments assez violent.

Je ne dirais pas que ça révolutionne quoique ce soit, car malgré la maitrise formelle de son réalisateur, le film est un peu trop long pour ce qu'il raconte. Je suppose que Fuqua a voulu faire plaisir à son scénariste novice, car L'élite de Brooklyn (titre français de merde) est avant tout un film de scénariste très agréable à voir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 219 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Boubakar L'Élite de Brooklyn