Un condensé de génie sur 20 mn

Avis sur L'Émigrant

Avatar SmileShaw
Critique publiée par le

Oui, je sais, j'ai déjà employé ce terme de "génie" concernant Chaplin et autant vous prévenir de suite, il risque de survenir encore de-ci, de-là, à moult reprises.
Mais il suffit de regarder l'Emigrant pour comprendre que je n'exagère pas : ce court-métrage est un pur chef d'oeuvre, digne de ses plus célèbres films.

La période Mutual qui s'étend sur 1916-1917, durant laquelle vont être produits 12 films, marque un tournant dans la carrière de Chaplin et dans l'évolution de son personnage.
Jusque là cabotin, farceur et pas très évolué (les tartes à la crème et les coups de pied aux fesses sont, il faut le reconnaître, les valeurs sûres des court-métrages de l'époque), Charlot commence doucement, film après film, à devenir celui qui va charmer et émouvoir le monde entier.
Car c'est là que réside la force de Chaplin et qui va lui permettre de se démarquer de tous ses "concurrents" : des comédies élaborées sur un fond sérieux et/ou l'introduction de la charge émotionnelle. Charlot n'est plus seulement drôle, il est également touchant, émouvant ...

Avec Charlot musicien, l'Emigrant est le film de cette production Mutual qui se fonde le plus sur une situation dramatique. L'arrivée de ses émigrants, emplis d'espoir, leur regard dans l'entrée du Port de New-York sur la Statue de la liberté, symbole de la nouvelle vie à laquelle tous aspirent (scène historique : c'est en effet la première fois que la statue de la liberté est filmée d'un bateau entrant au Port). Mais Chaplin pose un regard amer sur la manière dont sont traités ces voyageurs, avec laquelle ils sont accueillis, la difficulté du quotidien qui les attend une fois débarqués, etc.
Le Charlot universel et intemporel est né : il amuse sur fond de critique sociale, il divertit en faisant réfléchir et en dénonçant.

Ajouté à tout cela un déferlement de gags plus drôles les uns que les autres, absolument pas démodés, si frais qu'ils auraient pu être créés hier : la scène d'ouverture est prodigieuse, le lancer de dés est magique, la coupe et la distribution des cartes sont ahurissantes, toute la scène du restaurant est juste parfaite, ...

Vous l'aurez compris (et si ça n'est pas le cas, je vous le dis) : l'Emigrant mérite largement qu'on lui accorde du temps. Si vous êtes à la recherche de 20 mn de bonheur en tout cas, c'est sur ce film qu'il faut les passer !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1219 fois
24 apprécient · 1 n'apprécie pas

SmileShaw a ajouté ce court-métrage à 4 listes L'Émigrant

Autres actions de SmileShaw L'Émigrant