Digne de la "Tétralogie"

Avis sur L'Empire contre-attaque

Avatar Ciné Vore
Critique publiée par le

La revue "Le Monde la Musique" a établi un parallèle entre la "Tétralogie" (ou "L'Anneau des Nibelungen") de Richard Wagner et "Star Wars", et la comparaison tombe parfaitement bien. Mais ce qui unit la saga des quatre opéras de Wagner et la trilogie amorcée en 1977 par George Lucas, c'est une ligne dramatique qui atteint son paroxysme dans l'épisode V. Le suspense ne redescend jamais, et si d'aventure il décroît, c'est involontaire. La séquence sur la planète Dagobah est peut-être la plus faible du film pour son statisme un peu pesant.

Néanmoins, c'est compensé par des effets spéciaux qui ne prennent pas une ride, des décors sublimes (la bataille de Hoth filmée en Norvège, les décors peints de Ralph McQuarrie pour la planète Bespin...), et surtout une bande originale incroyablement virtuose. En effet, le London Symphony Orchestra a le son approprié et nous propose également un kaléidoscope idéal pour nos oreilles. On retient son souffle lors des scènes de batailles très bien mises en scène, on s'émeut de la grande romance entre la princesse un peu hautaine et le chasseur de primes rustre mais au grand coeur, on souffre pour Luke Skywalker puis pour Han Solo...

Le pari est tenu : c'est du grand spectacle. L'air est trouble, malsain, le bien est harcelé par le mal, la haine-amour entre père et fils, et "L'Empire contre-attaque" est véritablement le meilleur épisode de la saga, prequels compris.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 393 fois
1 apprécie

Autres actions de Ciné Vore L'Empire contre-attaque