Affiche L'Empire des sens

Critiques de L'Empire des sens

Film de (1976)

De bien étranges trophées...

"L'Empire des sens" est l'œuvre du bizarre. Très peu enthousiasmé avant le visionnage à cause de la réputation quasi "pornographique" (tendance aux gros plans intimes) dont on m'avait fait part, surprise m'a pris de découvrir un certain sens et une certaine profondeur à l'œuvre. La sensualité, peu présente lors des premières scènes finit par faire son apparition, la passion charnelle du couple... Lire la critique de L'Empire des sens

30 7
Avatar Deleuze
6
Deleuze ·

Hymne à la Passion.

ça y est ! J'ai eu le courage enfin de regarder ce film malgré les fortes appréhensions que j'avais. Je ne savais pas comment l'aborder. Entre curiosité et peur, encouragée par plusieurs retours et les histoires qu'a provoqué le film, j'ai décidé de me plonger dans l'histoire sulfureuse de Sada Abe durant le Japon des années 30. Première scène d'ouverture : une musique enchanteresse,... Lire la critique de L'Empire des sens

25 30
Avatar AudreyAnzu
7
AudreyAnzu ·

Erotisme mortel

Je n'avais jamais vu ce film, juste entendu parler puisqu'il avait fait scandale paraît-il à sa sortie. Je suis encore très partagée. J'ai envie de dire que c'est un beau film au plan esthétique : des images superbes, mais en même temps j'ai du mal avec les scènes où l'amour physique atteint un tel paroxysme que le plaisir se confond avec la souffrance, laquelle mène inévitablement à la mort.... Lire la critique de L'Empire des sens

79 32
Avatar Aurea
6
Aurea ·

"Il s'en fallait de peu mon cher Que cette putain ne fût ta mère." Georges Brassens.

Nagisa Oshima vient de mourir, ni suicidé, ni assassiné par une bacchante déchaînée, et les media, de" Télérama" au" Monde" en passant par le" Huffington Post", lui ont rendu un hommage vibrant et unanime. Outre ses activités de cinéaste, Oshima était une star de la télé japonaise, intervenant dans un "talk-show" hebdomadaire très populaire. Tout ça pour dire qu'on est en droit de se poser... Lire la critique de L'Empire des sens

109 41
Avatar -Piero-
1
-Piero- ·

Le seul film pornographique parmi les chefs d'oeuvre du 7ème Art

A ce jour le seul film ouvertement pornographique intelligent parmi les chefs d’œuvre du 7ème Art, "L'Empire des Sens" transcende littéralement son sujet, sans jamais en refuser la trivialité : Oshima, parfaitement génial, est ici sur les terres de Bataille ("Ce que nous voulons, écrit Bataille, est ce qui épuise nos forces et... Lire l'avis à propos de L'Empire des sens

8
Avatar Eric Pokespagne
9
Eric Pokespagne ·

Faire l'amour peut nuire gravement à vous et votre entourage.

Dans les années 70, la censure bat son plein avec l'âge d'or des pinku eiga. Si certains de ces "roman porno" apparaissent un peu osés, ce n'est rien à côté de ce que nous prépare le provocateur Oshima... La vie d'Abe Sada, qui accéda à la célébrité d'une manière bien singulière, serait ainsi source d'inspiration pour le cinéaste, qui y voit l'occasion de bâtir son Empire des sens. L'empire des... Lire la critique de L'Empire des sens

11 9
Avatar Atom3-029
8
Atom3-029 ·

Critique de L'Empire des sens par MrsChanita

Oeuvre majeure du cinéma japonais, longtemps interdite dans plusieurs pays en raison des scènes de sexe non-simulé (interdiction de diffusion au Japon jusqu'en 2001) , "L'Empire des Sens" valut à Nagisa Oshima une reconnaissance internationale. Le film est inspiré d'une histoire authentique. Tokyo, 1936, un homme, Kishizo, est retrouvé étranglé et émasculé. Sa maîtresse, Sada Abe, est arrêtée... Lire l'avis à propos de L'Empire des sens

41 5
Avatar MrsChanita
10
MrsChanita ·

Critique de L'Empire des sens par Gérard Rocher

C'est en 1936 à Tokyo qu'une ancienne et jolie geisha, Sada, officie comme serveuse de restaurant dans un établissement des beaux quartiers de la capitale. Entre deux services, l'une des ses principales occupations est d'épier en cachette les relations amoureuses de son patron et de sa patronne. Entre temps, Sada aime "rendre... Lire l'avis à propos de L'Empire des sens

22 5
Avatar Gérard Rocher
8
Gérard Rocher ·

Le Cinéma ne pense qu'à ça !

Mais bon Dieu que fait ce film dans les années 70 ? Alors oui, certains diront que le Ciné des années '70 est celui de la maturité etc etc... Pourtant, nous, pauvres cinéphiles perdus dans les limbes des années 2010, on est en droit d'écarquiller les yeux devant le film de Oshima et de sa modernité culturelle ou de sa largesse d'esprit. Pris en sandwich depuis deux... Lire l'avis à propos de L'Empire des sens

21 17
Avatar Star-Lord alias  Peter Quill
6
Star-Lord alias Peter Quill ·

Hysteria

S'il n'avait pas poussé la réflexion jusqu'à la possession de la chair de l'autre, on serait resté dans une histoire d'amour "banale". Au contraire, je trouve que le film dans son absence de bienséance ne joue pas les hypocrites là où d'autres auront été prudes. Ce qui est plus délicat, c'est de garder une vision d'auteur dans la cruauté, sans voyeurisme, sans démagogie ou esthétisme. Oshima a... Lire l'avis à propos de L'Empire des sens

18 6
Avatar OVBC
8
OVBC ·