Archer

Avis sur L'Empreinte de la mort

Avatar MalevolentReviews
Critique publiée par le

À l'origine, L'Empreinte de la Mort devait signer la quatrième collaboration entre Ringo Lam et Jean-Claude Van Damme. Quittant le navire au bout de quelques semaines de tournage, le réalisateur hong-kongais est remplacé par le Français Philippe Martinez, principalement producteur de petit thrillers de troisième zone. Et c'est fort regrettable tant le scénario de L'Empreinte de la Mort aurait pu donner un excellent polar hard boiled qui pouvait redorer un minimum le blason terni de JCVD...

Notez plutôt : un ancien mafieux marseillais vit désormais paisiblement à Los Angeles avec sa femme et son fils quand cette dernière décide de prendre sous son aile une petite immigrante chinoise. Ce qu'elle ne sait pas, c'est que la gamine est en réalité la fille d'un puissant membre des triades qui est à sa recherche et va zigouiller l'épouse de l'ex-mafieux. À partir de là, le bonhomme ne jure que de vengeance et va exterminer tous ceux qui se mettront en travers de son chemin. Un pitch classique mais suffisamment classe pour nous en mettre plein la vue.

Malheureusement, entre cette volonté de réaliser un polar sombre et violent et ce fan-service désolant où Van Damme est obligé d'apparaître dans un vulgaire film d'action, le long-métrage est une œuvre hybride, un produit calibré pour les amateurs de nanars mais qui garde en lui tout un potentiel inexploité. Maladroit, le film l'est indéniablement, de la musique techno dans les séquences d'action aux ralentis télévisuels foireux en passant par un rythme peu avantageux, c'est surtout face à un montage catastrophique que le spectateur grincera des dents.

Pourtant, le film arrive à sortir des habituelles productions ratées de Van Damme grâce à une interprétation haut de gamme (de l'acteur belge, touchant, mais aussi du priceless Simon Yam). De plus, la violence est ici généreuse et sans fioritures, entre les giclées de sang éclaboussantes et une scène de torture à la perceuse bien mafieuse, le genre est sauf. Dommage donc que le résultat final ne propose qu'un simple action movie dénué de style, chose qu'aurait pu réparer Ringo Lam ou – on a le droit de fantasmer – John Woo.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 152 fois
Aucun vote pour le moment

MalevolentReviews a ajouté ce film à 1 liste L'Empreinte de la mort

Autres actions de MalevolentReviews L'Empreinte de la mort