Affiche L'Enfance nue

Critiques de L'Enfance nue

Film de (1969)

  • 1
  • 2

La vérité si je mens

Il n'est pas comme les autres, il n'est pas normal, il est peut être malade. Les différentes personnes ayant côtoyé François en arrive à la même conclusion, cet enfant est irrécupérable. Leur sentence sera tout aussi unanime : c'est l'exclusion. Mais, avant toute chose, cette attitude est révélatrice d'un malaise bien plus profond : c'est l'état d'incompréhension qui gagne la... Lire l'avis à propos de L'Enfance nue

24 5
Avatar Kalopani
7
Kalopani ·

« Il est dur mais il a du cœur. On peut pas le comprendre »

Le premier film de Pialat peut être considéré comme une sorte d’art poétique programmatique. En choisissant pour thème l’enfance, il fait preuve d’une grande audace pour traiter de l’opacité de l’être humain qui sera le sujet de tant d’autres films, où, souvent, les amants ne se comprendront pas comme dans Loulou ou Nous ne vieillirons pas ensemble ou les adultes face aux vieux qui meurent,... Lire l'avis à propos de L'Enfance nue

25
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

L'anti 400 coups

Je démarre donc la filmographie de Maurice Pialat par son premier long-métrage qui me pousse déjà à en voir d'autres. L'Enfance nue est un film dur, austère, qui va droit à l'essentiel sans aucun artifice. En quelque sorte, le cinéaste filme la réalité, la vie. C'est cela qui m'a séduit plus particulièrement, Pialat pose sa caméra dans un département modeste (mon Pas-de-Calais natal) pour y... Lire l'avis à propos de L'Enfance nue

19 12
Avatar Moorhuhn
8
Moorhuhn ·

Les coups sans compter

L'enfance nue. Nue comme une lame, nue comme la vérité, nue comme la solitude des nuits après l'abandon. Devant le film de Pialat, on pense par réflexe aux "400 coups", le beau film de Truffaut. Dans les deux cas histoire d'un enfant difficile, isolé de sa famille naturelle, placé sous surveillance et promis au redressement. Premier long-métrage dans les deux cas de réalisateurs... Lire la critique de L'Enfance nue

9
Avatar coupigny
9
coupigny ·

Nudité du réel

L'enfance nue, c'est l'enfance sans fioritures, qui se tient dans toute sa vérité. Nue, sur la table, comme posée sur le monde, elle écorche la vie jusqu'à la mordre, la rejeter. L'enfance nue est sans compréhension aux yeux du monde. Délaissée, elle erre, seule, et jamais on ne la comprend. Délaissée, elle vrille, titube, broie le sol de ses pas d'enfants. Elle ne sourit pas, jamais. Elle... Lire l'avis à propos de L'Enfance nue

6
Avatar Lunette
7
Lunette ·

L'Enfance nue

"L'Enfance nue" a des accents de (très bon) documentaire. "L'Enfance nue" est un film sur la province française des années 1960. "L'Enfance nue" est un film sur le silence. "L'Enfance nue" est un film sur l'amour. "L'Enfance nue" est un film sur la vie. "L'Enfance nue" ne compte pas un plan superflu, pas une minute de trop. "L'Enfance nue" a du style tout en donnant l'impression d'être filmé à... Lire l'avis à propos de L'Enfance nue

6 4
Avatar Alcofribas
9
Alcofribas ·

Critique de L'Enfance nue par denizor

Toute proportion gardée, L'enfance nue marque une date ; non seulement car il s'agit là du premier long-métrage de Maurice Pialat - cinéaste rare mais ô combien important - mais également car ce premier film, qui porte déjà en germes tout l'esprit de ses films futurs, ouvre une nouvelle voie pour le cinéma français. Du cinéma d'auteur certes mais éloigné de la Nouvelle Vague (de... Lire l'avis à propos de L'Enfance nue

2
Avatar denizor
8
denizor ·

Critique de L'Enfance nue par Chlorophylle

Long-métrage racontant le quotidien d'un enfant difficile qui réussit enfin à trouver ses marques auprès d'un couple de personnes âgées et ce, après avoir été trimballé de famille en famille. Si je dois bien reconnaitre une qualité à ce film, c'est bien l'image : cadrage très précis avec une photographie magnifique. Mais au delà de ça, L'Enfance nue c'est typiquement la... Lire la critique de L'Enfance nue

3 3
Avatar Chlorophylle
5
Chlorophylle ·

Critique de L'Enfance nue par Cinemaniaque

Premier long metrage de Pialat et deja un grand film. Bien qu'il ait declare ne jamais la porte dans son coeur, on sent l'influence de la Nouvelle Vague dans ce film (difficile de ne pas faire de paralleles avec Les 400 coups de Truffaut), dans ce portrait touchant et pour le moins perturbant d'un enfant mal dans sa peau. Le cadrage est precis, l'esprit est tourne vers le documentaire (captation... Lire la critique de L'Enfance nue

2
Avatar Cinemaniaque
7
Cinemaniaque ·

Naissance d'un grand cinéaste

On trouve dans ce premier film de Pialat tout ce qui sera sa marque de fabrique comme metteur en scène : aux antipodes de tout romanesque et de toute psychologie, "l'Enfance Nue" est faite de blocs bruts de réalité. Pas si loin du documentaire, interprété en grande partie par des non-professionnels jouant leur propre rôle, filmé en longs plans fixes sans aucun... Lire l'avis à propos de L'Enfance nue

Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·
  • 1
  • 2