👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

histoire vue et revue depuis que ce film est sortie. Une maison hantée, des faits qui doivent être révélés, et un nouvel occupant de la maison qui servira d’enquêteur au fantôme....

La réalisation est très classique et ne vaut pas le détour (les seules scène que j'ai trouvé inspirées sont les plans de la maison en extérieur et la scène lorsque le personnage principale fait du cheval). Les musiques sont assez quelconques. Le jeux d'acteur est plutôt bien par contre.

Pas indispensable, on peut s'en passer, masi a l'époque cela était peut etre assez novateur pour présenter un interet a la construction de ces films de genre.
HammerKlavier
5
Écrit par

il y a 9 ans

3 j'aime

L'Enfant du diable
YgorParizel
9

Critique de L'Enfant du diable par Ygor Parizel

Voilà une belle réussite en matière de maison hantée, un genre codifié et pas évident. La première moitié du film est clairement axée sur des scènes de frissons qui sont simples mais particulièrement...

Lire la critique

il y a 7 ans

9 j'aime

4

L'Enfant du diable
daniellebelge
7

Titre débile pour film sympa

Une bonne surprise ce film d'épouvante old-school, à la réalisation soignée et classique mais très efficace! On retrouve une certaine influence de films tels "L'exorciste" et "La malédiction",...

Lire la critique

il y a 5 ans

6 j'aime

L'Enfant du diable
FrankyFockers
8

Critique de L'Enfant du diable par FrankyFockers

Merci à JB Thoret d'avoir exhumé cette pépite méconnue dans sa collection, car c'est un pur joyau. C'est un film de maison hantée à la Amityville mixé avec un Don't Look Now de Nicolas Roeg au niveau...

Lire la critique

il y a 4 mois

3 j'aime

Absalon, Absalon !
HammerKlavier
10

Critique de Absalon, Absalon ! par HammerKlavier

Absalon ! Absalon ! Le titre m’avait parut curieux puisqu’il ne m’évoquait pas grand chose. J’appris dans la préface du livre qu’il faisait référence à un Roi criant le nom de son fils qu’il venait...

Lire la critique

il y a 9 ans

10 j'aime

6

Nostromo
HammerKlavier
10
Nostromo

La défaite des ambitions.

Joseph Conrad est un écrivain hors pair, capable de marier roman d'aventure, et littérature plus sérieuse dont l'ambition va au delà du plaisir de divertissement. Nostromo ne fait pas exception...

Lire la critique

il y a 9 ans

9 j'aime