👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Un film peu convaincant dont le véritable sujet n'est pas clair et qui peine à captiver véritablemen

La déception est de mise lorsque l’on découvre la nouvelle réalisation du cinéaste belge Stephan Streker. En effet, son précédent long-métrage, « Noces », était un petit chef-d’œuvre dramatique sous tension. Un véritable choc. Ce qui n’est absolument pas le cas de ce nouveau film. « L’ennemi » oscille entre la tragédie amoureuse, le film carcéral et un soupçon de suspense concernant le fait de savoir si ou non Louis Durieux, le personnage principal, est coupable du meurtre de sa femme. Mais il ne nous convainc sur aucun des genres qu’il emprunte. Et on se demande à la fin de la projection quelles étaient les réelles intentions du cinéaste tant le film se suit sans passion ni vraiment de ligne narrative claire.

Le sujet d’une relation toxique et passionnelle qui aboutit à un drame mortel semblait intéressant, que ce soit sur son versant tragique ou sur celui du thriller. Dans les deux cas, cela ne fonctionne pas vraiment et ni l’émotion ni le suspense ne sont au rendez-vous, la faute à un montage erratique et une totale absence de tension. Jérémie Rénier s’avère convaincant dans le rôle d’un jeune député à la carrière prometteuse mais la postiche qu’on lui affuble n’est pas du meilleur effet et court-circuite quelque peu son jeu. Les seconds rôles sont mieux lotis. Nadia Jodorowsky, qui joue sa femme, est en revanche crédible dans le peu de scènes lui étant impartie. Félix Maritaud joue quant à lui un codétenu qui sort des clichés avec brio quand Zacharie Chasseriaud, découvert dans « Les Géants » de Bouli Lanners, est très juste dans le rôle du fils empathique et compréhensif.

Mais malheureusement, malgré une distribution concernée, « L’ennemi » ne parvient pas à capter notre attention sur la durée. Intrigant au début bien que nanti d’allers et retours dans le temps inutiles, un peu long à l’allumage et finalement doté d’un script qui tourne en rond et part dans trop de directions, le long-métrage nous apparaît inabouti. Il y a quelques dialogues bien sentis (la tirade d’Emmanuelle Bercot sur les médias et la justice est d’une objectivité rare) et quelques scènes réussies qui empêchent le film d’être totalement raté mais le film de Ketzer est à mille lieux de la maestria et de la puissance émotionnelle de « Noces ». Avec un tel sujet il y avait de quoi faire un bien meilleur film mais qu’on ne verra jamais. Même la psychologie du personnage principal nous apparaît hermétique tout comme la conclusion de tout cela, bien trop mystérieuse pour être pertinente. On peut passer son chemin, si le film n’est pas mauvais, ce n’est pas une réussite non plus.

Plus de critiques cinéma sur ma page Facebook Ciné Ma Passion.

JorikVesperhaven
5

il y a 7 mois

1 j'aime

1 commentaire

L'Ennemi
Ajax-le-Grand
3
L'Ennemi

L'homme politique au postiche

Une réalisation fade pour un film voulant osciller entre thriller et drame, où ni le suspense et la tension, ni l'émotion ne sont au rendez vous. Aucune tension n'est possible avec une réalisation...

Lire la critique

il y a 4 mois

1 j'aime

L'Ennemi
6nezfil
4
L'Ennemi

Au bénéfice du doute

Tout comme pour son long-métrage précédent, l'excellent Noces, Stephan Streker s'est inspiré d'un fait divers (de 2013) pour L'ennemi. Mais avec moins de réussite cette fois-ci, que ce soit dans la...

Lire la critique

il y a 4 mois

1 j'aime

L'Ennemi
JorikVesperhaven
5
L'Ennemi

Un film peu convaincant dont le véritable sujet n'est pas clair et qui peine à captiver véritablemen

La déception est de mise lorsque l’on découvre la nouvelle réalisation du cinéaste belge Stephan Streker. En effet, son précédent long-métrage, « Noces », était un petit chef-d’œuvre dramatique sous...

Lire la critique

il y a 7 mois

1 j'aime

1

First Man - Le Premier Homme sur la Lune
JorikVesperhaven
4

Chazelle se loupe avec cette évocation froide et ennuyeuse d'où ne surnage aucune émotion.

On se sent toujours un peu bête lorsqu’on fait partie des seuls à ne pas avoir aimé un film jugé à la quasi unanimité excellent voire proche du chef-d’œuvre, et cela par les critiques comme par une...

Lire la critique

il y a 3 ans

77 j'aime

12

Once Upon a Time... in Hollywood
JorikVesperhaven
5

Tarantino déçoit avec cette belle et clinquante reconstitution bien trop longue et qui ne va nulle p

On l’attendait comme le Messie ce neuvième film de Quentin Tarantino, son avant-dernier s’il maintient ses dires, surtout vu le duo en tête d’affiche qu’il nous propose. En effet, il recrute deux des...

Lire la critique

il y a 3 ans

69 j'aime

15

Don't Look Up - Déni cosmique
JorikVesperhaven
9

Féroce, subversive et totalement jouissive, une satire au casting caviar synthétisant notre époque m

Un superbe cadeau de Noël cinématographique vient de tomber du ciel! C’est le cas de le dire et il tout autant corsé que génialement satisfaisant. Et c’est sur la plus célèbre plateforme de streaming...

Lire la critique

il y a 5 mois

63 j'aime

3