Affiche L'Entraîneuse fatale

Critiques de L'Entraîneuse fatale

Film de (1941)

Haute Tension

L'un s'appelle Hank, l'autre Johnny : des hommes ordinaires qui de jour comme de nuit, qu'il pleuve ou qu'il vente, sont exposés à des dangers extraordinaires, électrocution ou chute dans le vide, sur des lignes à haute tension. Deux inséparables qui partagent la même vie dure, mais des hommes qui savent aussi faire la fête, aiment les femmes jusqu'à plus soif et unissent leur solitude entre... Lire la critique de L'Entraîneuse fatale

32 9
Avatar Aurea
7
Aurea ·

Les poteaux du poteau

C'est une histoire un peu idiote dans un décor intéressant et original, le monde des électriciens de secours ! Il faut imaginer ça comme une sorte de caserne de pompiers avec des équipes de chocs qui grimpent au poteau au lieu de glisser sur la rampe et une jolie bande de rudes gaillards : George Raft, Edward G. Robinson, Alan Hale, Ward Bond... Alors ça discute toute la journée virilement et... Lire la critique de L'Entraîneuse fatale

11 2
Avatar Torpenn
6
Torpenn ·

Pauvre Marlène, finir sa vie avec ce gars-là, elle n'a pas fini d'en baver !

Beaucoup de bonnes choses : une réalisation brillante, des scènes spectaculaires, un montage nerveux, une histoire qui en vaut bien d'autres, l'interprétation sans faute de Robinson et de Marlène. Seulement il y a aussi les pitreries bien lourdes des ouvriers dont on se demande à quoi elles servent ? Et puis surtout, il y a George Raft, sa volonté de se mettre en avant et de se donner le beau... Lire la critique de L'Entraîneuse fatale

Avatar estonius
6
estonius ·

Critique de L'Entraîneuse fatale par Johannes Roger

Le film tire son originalité du milieu ouvrier dans lequel il se déroule, celui des réparateurs de lignes à haute tension. Cela permet à Walsh de contourner les conventions de l’histoire d’amour, en y injectant une bonne dose d’humour et surtout d’excellentes scènes d’action spectaculaires, comme le duel final au sommet d’un pylône sous une tempête. Robinson, Dietrich et Raft tout trois... Lire l'avis à propos de L'Entraîneuse fatale

2
Avatar Johannes Roger
7
Johannes Roger ·