Affiche L'Épouvantail

Critiques de L'Épouvantail

Film de (1973)

Les corbeaux se marrent

Très beau road movie d'amitié entre deux jeunes géants du cinéma que tout oppose pour mieux les réunir, sorte de variation optimiste de l'errance intime d'un Macadam Cowboy pris côté asphalte. Al Pacino est Lionel dit Lion, un rôle de cigale unique dans sa carrière, un jeune, espiègle et innocent drôle d'oiseau qui n'a que le rire et l'absurde pour seule thérapie, et se pose au creux des mains... Lire l'avis à propos de L'Épouvantail

46 5
Avatar drélium
8
drélium ·

“For every car there is dirt.”

Dès le premier plan fixe, où Gene Hackman passe à grand peine une barrière de fils barbelés pour rejoindre la route et devenir le concurrent en autostop d’Al Pacino, l’univers est placé. Prologue programmatique, il annonce une route infinie sous une lumière à la fois dorée et désenchantée, le lien puissant qui va unir ces deux hommes si différents que seul le statut social peut réunir, entre... Lire la critique de L'Épouvantail

39 7
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

As long as there’s life, there’s hope

Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. Doit-on en conclure, pour autant, que seul le désespoir est permis pour ceux qui appartiennent à la non vie (sociale, familiale, etc.) ? Avec Scarecrow, palme d'or 1973 et pépite cinématographique un peu vite oubliée, Jerry Schatzberg se penche sur la question et pousse un cri d'alarme en forme de conte désabusé, de fable sociale au goût... Lire la critique de L'Épouvantail

23 4
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Critique de L'Épouvantail par Kalian

Max et Lion, deux vagabonds, se rencontrent au bord d'une route. L'un, colérique, monomaniaque et tout juste sorti de prison, veut ouvrir une entreprise de lavage de voiture à Pittsburgh. L'autre, qui se sert de l'humour comme moyen de survie, a décidé de revoir sa famille, qu'il a abandonnée avant même la naissance de son enfant pour prendre la mer. Ils décident de faire un bout de chemin... Lire l'avis à propos de L'Épouvantail

35 3
Avatar Kalian
8
Kalian ·

"ScareCrow"; éloigner l'image action...

Au travers de deux films essentiels et caractéristiques du cinéma américain des 7O's, Jerry Schatzberg va définir ce qui sera qualifié à posteriori par la critique de nouvel hollywood. Si le mode de production est bien éloigné de ceux initiés par Coppola et Lucas dans l'ouest; les films de Schatzberg sont porteur par leur propos et leurs intentions esthetiques de l'essence de ce courant... Lire l'avis à propos de L'Épouvantail

17 1
Avatar Traviser
10
Traviser ·

Une odyssée américaine

Quatre ans après l'Easy Rider de Dennis Hopper qui allait poser les jalons du Road-Movie désenchanté, l'Epouvantail propose une variation pédestre de ce genre revisité façon seventies. Les deux héros sont interprétés par Gene Hackman dans le rôle d"un idéaliste border line tout juste sorti de prison, attiré par les femmes et... Lire l'avis à propos de L'Épouvantail

4 1
Avatar Philippe Quevillart
8
Philippe Quevillart ·

Les corbeaux ne rigolent pas tous les jours.

Les épouvantails, ces marginaux, des enfants Sur La Route, de Bukowski et de John Fante. Ce film est un Rêve Américain qui tourne à vide sur le Macadam à Deux Voies, celui qui conduit vers nulle part, mais toujours à l'Est et à l'opposé de tout. Road movie tendrement pessimiste, offrant un couple d'acteurs fonctionnant à merveille et s'en donnant à coeur joie dans un grand huit d'émotions. On... Lire la critique de L'Épouvantail

7
Avatar BaNDiNi
8
BaNDiNi ·

Un classique oublié

Dans la série duo marquant connu (hélas) des seuls cinéphiles, la paire Gene Hackman/Al Pacino fait aisément office d'exemple, figure inoubliable du cinéma étatsunien des seventies en échos avec celui des vagabonds mythifié par le cinéma muet d'un Chaplin... et "accessoirement" film qui fut récompensé en 1973 par le Grand Prix au Festival de Cannes: L'épouvantail de Jerry Schatzberg. Max Milian... Lire l'avis à propos de L'Épouvantail

8
Avatar Kevin Gosse
9
Kevin Gosse ·

Chronique de l'Amérique ordinaire et de ses paumés

Je n'avais pas revu ce film depuis une éternité et l'avais noté de mémoire ; revu récemment, je maintiens cette note car il y a des passages un peu creux et quelques flottements peu excitants. Sinon, c'est une fable moderne réussie, une sorte de road trip dans une Amérique profonde typique des années 70, l'Amérique de la marginalité, loin du clinquant et des paillettes hollywoodiennes. Le... Lire la critique de L'Épouvantail

15 12
Avatar Ugly
7
Ugly ·

L'espoir fait vivre

L'Épouvantail met en scène le road-movie tantôt comique, tantôt pathétique et quelquefois très dur de deux paumés de la vie. Malheureusement, on a du mal à s'attacher vraiment à ces deux personnages dont les efforts pour améliorer leur situation sont constamment gâchés par leur comportement impulsif et immature, ceux-ci donnant toujours l'impression de donner le bâton pour se faire battre et... Lire la critique de L'Épouvantail

4
Avatar Libellool
6
Libellool ·