Bande-annonce
Affiche L'Espion qui venait du froid

L'Espion qui venait du froid

(1965)

The Spy Who Came in from the Cold

12345678910
Quand ?
6.7
  1. 0
  2. 0
  3. 5
  4. 13
  5. 28
  6. 65
  7. 91
  8. 47
  9. 11
  10. 1
  • 261
  • 11
  • 217

Pendant la Guerre froide, l'agent anglais Alec Leambas feint de se retirer des services secrets dans le but de passer à l'Ouest du rideau de fer. Sa mission est de faire tomber Mundt, un haut fonctionnaire communiste.

Casting : acteurs principauxL'Espion qui venait du froid
Casting complet du film L'Espion qui venait du froid
Match des critiques
les meilleurs avis
L'Espion qui venait du froid
VS
Avatar Sergent Pepper
7
Another trick in the wall

Un titre on ne peut plus typé, un acteur en vogue, un auteur star, un milieu formaté au possible : rien ne semble très stimulant dans ce projet, si ce n’est Martin Ritt, qui sait souvent s’emparer d’un sujet pour y faire sourdre un regard plus désenchanté. C’est exactement ce qui se passe ici : toute l’intrigue, retorse et complexe, se concentre autour du protagoniste campé par Burton, et qui commence par un échec, celui d’un transfuge abattu dans le dos alors...

12 2
Le spectateur qui restait froid

J'attendais depuis longtemps ce film, et la déception fut grande. Autant on ne peut qu'être admiratif devant la mise en scène impeccable de Martin Ritt, la très belle photo et l'interprétation (formidable Richard Burton)... mais quel ennui. Après une première demi-heure honnête, il ne se passe quasiment rien du début à la fin, laissant la place exclusivement à des dialogues interminables et lassants. Seule la scène du procès s'en sort plutôt bien et les dix dernières minutes sont belles,... Lire la critique de L'Espion qui venait du froid

1
Critiques : avis d'internautes (13)
L'Espion qui venait du froid
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
James Bond, alcoolique, passe à l'Est

"L'Espion qui venait du froid", c'est pour moi le meilleur James Bond. Ou, pour le dire autrement et de manière moins incisive ou ironique ou provocatrice, c'est un des meilleurs films que j'ai vus dans un registre que je n'affectionne pas considérablement, à savoir le film d'espionnage. À toutes les caractéristiques que la saga étalera de 1962 à nos jours (amours frivoles, gloire finale, et... Lire l'avis à propos de L'Espion qui venait du froid

4
Avatar Morrinson
7
Morrinson ·
Découverte
Le pion qui soufflait le froid

Alec Leamas dirige la cellule du renseignement britannique à Berlin Ouest. Check Point Charlie. Il est planté là, au beau milieu de la nuit, à la frontière avec Berlin Est, attendant que son agent Riemeck, infiltré de longue date en union soviétique, lui rapporte des microfilms. La guerre froide bat son plein. Déjà vingt quatre heures qu'il devrait être là. Ça ne l'inquiète pas plus que ça.... Lire la critique de L'Espion qui venait du froid

7
Avatar blig
6
blig ·
L'ESPION QUI VENAIT DU FROID de Martin Ritt

Film d'espionnage tiré du roman éponyme de John Le Carré. Nous ne sommes donc pas du tout dans l'univers de Ian Fleming où l'espion est connu et reconnu de tous, d'une indiscrétion à toute épreuve, et dont le rocambolesque des situations en fait un héros digne des super héros américain. Ici nous sommes dans un monde bien plus feutré, avec une action à minima. Le suspens résulte dans la... Lire l'avis à propos de L'Espion qui venait du froid

4
Avatar littlebigxav
7
littlebigxav ·
Alec Leamas, l'anti Bond

C'est l'exemple même du film d'espionnage froid et calculateur, à cent lieues de James Bond, qui décrit un univers sec, presque déshumanisé et d'où les gadgets fantaisistes sont exclus. Le réalisateur respecte ces règles établies par le roman exemplaire de John Le Carré, en imposant notamment une photo en noir & blanc semi-documentaire marquée par la pluie et le froid berlinois (en... Lire la critique de L'Espion qui venait du froid

6
Avatar Ugly
6
Ugly ·
Critique de L'Espion qui venait du froid par Broyax

Ambiance "guerre froide" à souhait et à volonté, ambiance typique du "vrai" film d'espionnage en circonvolutions quelque peu alambiquées et superbe prestation de Richard Burton, un acteur d'une présence et d'une rare intensité. Film froid donc et en même temps d'une aridité certaine au niveau de son histoire que l'on parvient à comprendre in extremis à la toute fin, une fin qui fait... Lire la critique de L'Espion qui venait du froid

2
Avatar Broyax
5
Broyax ·
Toutes les critiques du film L'Espion qui venait du froid (13)
Bande-annonce L'Espion qui venait du froid
Vous pourriez également aimer...