Avis sur

L'Étrange Noël de Monsieur Jack par Gérard_Rocher

Avatar Gérard_Rocher
Critique publiée par le

Monsieur Jack est l'organisateur incomparable des fêtes d'"Halloween", sa ville natale. Un beau jour, rongé par le cafard et l'ennui, il va se trouver projeté malgré lui dans une aventure. Au cours de celle-ci il découvre la ville de "Noël". Dans ces lieux les habitants sont gais, heureux, insouciants, ils font la fête. Rêvant à cette vie, notre héros décide de contrôler cette riante cité et par là même de kidnapper celui qui est à l'origine de cette gaieté ambiante, le fameux Père Noël.
Dans "Halloween-Ville", tout le monde décide d'imiter la ville concurrente. Les habitants se mettent activement à confectionner des cadeaux, mais ceux-ci sont tous plus affreux et terrifiants les uns que les autres et c'est bien entendu Mr. Jack qui va se charger de la distribution pour les enfants de la ville de "Noël". Mais à leur vue, la frayeur et la panique envahissent la petite cité...

Ce conte fantastique est tellement original et surprenant qu'il convient de détailler un peu plus cette intrigue. Dans ce film produit par Tim Burton et réalisé de main de maître par Henry Selick, nous sommes entraînés dans l'univers fantastique de ce pauvre Mr. Jack, roi des citrouilles, un bien triste personnage squelettique et mélancolique, toujours suivi de son chien Zéro. Mr. Jack a beau être roi, il n'en a pas pour autant une vie heureuse et la mélancolie le hante. Pourtant Sally, une créature inventée par l'énigmatique Docteur Finkekstein, garde secret l'amour qu'elle porte à notre sinistre héros.
Un beau jour la vie de celui-ci va basculer quand, lors de l'une de ses errances, il est absorbé par un trou de sapin et se retrouve projeté dans le monde merveilleux de la ville de "Noël" au climat paisible. Ici, les gens respirent la gaieté et les enfants la sagesse. C'est dans un moment de délire devant un tel monde paradisiaque que Mr. Jack, envieux et fou de jalousie, prend l'affreuse décision de prendre la place du Père Noël en faisant kidnapper ce dernier. La sale besogne est exécutée par des malfrats. Le Docteur Finkelstein n'est pas en reste et crée des rennes afin de tirer le traîneau de Mr. Jack.
Le Père Noël tombe ainsi aux mains de l'affreux Oogie Boogie, créature redoutée par le peuple d'"Halloween" et Mr. Jack s'envole avec sa monture et sa cargaison de cadeaux lugubres confectionnés par les habitants de sa ville et cela malgré la tentative désespérée de la pauvre Sally, envoyant un épais brouillard afin d'empêcher cette extravagante expédition. Mais celle-ci va mal tourner car les autorités, averties à temps, envoient, sans plus tarder, la défense antiaérienne.

Heureusement pour les gens de "Noël", la tentative échouera. Durant ces évènements, la gentille Sally n'est pas restée inactive. Elle a tenté de sauver le Père Noël, toujours prisonnier d'Oodie Boogie.
Devant ce cuisant échec, Mr. Jack revient enfin à la raison et finit par admettre que le Père Noël doit faire lui-même sa tournée. De plus, il décide de se racheter de ses erreurs en combattant avec acharnement l'affreux Oodie Boogie. Le Père Noël est alors sauvé ainsi que Sally, retenue elle aussi prisonnière par le funeste personnage. Le Père Noël rejoint sa ville à la plus grande joie de ses habitants et notamment des enfants sages. Quant à Sally, elle peut enfin déclarer son amour à Mr. Jack, lequel retrouve le goût de vivre, se libérant enfin et pour toujours de son vague à l'âme, heureux que cette histoire finisse si bien, à la satisfaction de tous.

Tim Burton, en tant que producteur de nombreux films, nous a toujours gâtés avec des œuvres où se mêlent le rêve, le fantastique, voire la comédie musicale comme c'est le cas ici. Dans sa réalisation, Henry Selick nous enchante car sous la direction de ce formidable metteur en scène, ce qui ne devait être qu'une histoire sombre et macabre devient une aventure hallucinante et féerique. Les sujets, ainsi que les personnages qui la peuplent, sont inattendus, insolites et délirants dans le bon sens du terme. Il est vrai que les "acteurs fictifs" sont tous de drôles de créatures pour le moins farfelues et surprenantes.
A la vue de tout ce petit monde loufoque et déjanté, on ne peut qu'admirer l'imagination, ô combien fertile du réalisateur ! Les monstres aux noms souvent drôles et originaux sont parfaitement réussis et attachants, à défaut d'être beaux. Ce festival de fantaisie est accompagné de jolies couleurs et de fort belles musiques et chansons de Danny Elfman qui donnent à cette œuvre un souffle supplémentaire.

Cette lutte acharnée entre le bien et le mal est traitée avec une telle finesse que l'on en arrive à prendre en pitié ce pauvre squelette qui provoque hystérie et panique autour de lui. Alors, si vous croisez Mr. Jack, faites-lui plaisir, ne le manquez surtout pas car il vous apportera beaucoup de bonheur et vous fera rêver...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1947 fois
51 apprécient · 1 n'apprécie pas

Gérard_Rocher a ajouté ce film d'animation à 3 listes L'Étrange Noël de Monsieur Jack

Autres actions de Gérard_Rocher L'Étrange Noël de Monsieur Jack