Un jusqu'au-boutisme salutaire

Avis sur L'Étrange couleur des larmes de ton corps

Avatar pierreAfeu
Critique publiée par le (modifiée le )

Après Amer, son premier film, le duo de cinéastes bruxellois récidive. Proposé comme un labyrinthe dans lequel le spectateur est invité à se perdre, L'étrange couleur des larmes de ton corps assume haut et fort ses racines giallesques et leurs inspirations surréalistes dans le décor Art Déco de Bruxelles.

Sans une seconde de silence, aucun temps mort, stimulant sans discontinuer la vue et l'ouïe, le film s'appuie sur des motifs ultra codés pour donner corps à ce qui se vit comme un rêve étrange et bien souvent pénétrant... Sophistiqué à l'extrême, cyclique et tournoyant comme sous l'emprise de psychotropes, train fantôme lancé à pleine vitesse en constant état d'ébriété, L'étrange couleur des larmes de ton corps ne fait pas dans la sobriété.

On pourra se lasser des multiples références, ne pas goûter au fétichisme trop sophistiqué des peaux de cuir et autres étoffes ou chairs lacérées, mais on ne pourra pas ne pas saluer la radicalité et finalement le courage de l'entreprise. Voilà un jusqu'au-boutisme fort salutaire !

Si le film finit par tourner en rond et s'achever sans nous, on retiendra quelques scènes enivrantes, dont la plus belle, lynchienne et répétitive, voit le héros se présenter à lui-même et se perdre dans un mouvement hypnotique et terrifiant.

On gardera à l'œil les très sympathiques Hélène Cattet et Bruno Forzani, en espérant qu'ils finissent un jour par s'affranchir de leurs encombrants modèles pour nous livrer davantage d'eux-mêmes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 243 fois
2 apprécient

pierreAfeu a ajouté ce film à 1 liste L'Étrange couleur des larmes de ton corps

  • Films
    Cover 2014 • Film par film

    2014 • Film par film

    Avec : Au nom du fils, Night Moves, Leçons d'harmonie, L'Étrange couleur des larmes de ton corps,

Autres actions de pierreAfeu L'Étrange couleur des larmes de ton corps