Voyage au bout de la vie

Avis sur L’Étreinte du serpent

Avatar LAH
Critique publiée par le

On pourrait faire un lien entre ce film et son titre. Comme l'étreinte du serpent, il prend son temps, dévoile une esthétique fuyante, coupe le souffle par moment, jusqu'à nous assommer un peu.
Beaucoup de beaux passages contemplatifs et un noir et blanc pas gadget qui créé un effet hors du temps. Les époques et les destins s'entremêlent d'ailleurs, même si les personnages restent plutôt en second plan. Il est plus question ici de réflexion globale et universelle qui va au delà de l'individu. Un espèce de gloubi boulga métaphysique qui convoque le rapport à la nature, au temps, aux croyances, etc...

J'ai cru y déceler un plaidoyer pour la solitude. Les organisations étant toutes diaboliques (les soldats qui tuent, les espagnols qui détruisent la nature pour du caoutchouc, le groupe d'orphelins se transformant en secte extrémiste...).
La bascule opère d'ailleurs chez le botaniste quand il abandonne sa mission et sa trahison programmée pour le "bien" commun. Il arrive alors pour la première fois à rêver, comme si un autre monde était possible.
On assiste alors à un remake de la fin du 2001 de Kubrick, avec la prise de conscience personnelle qui vise à s'étendre au monde entier, avec le petit trip hallucinogène en couleur qui va bien.

L’étreinte du serpent est donc clairement un film ambitieux, sur le fond et la forme, mais qui se perd un peu dans des métaphores tarabiscotées qui l'empêchent de retomber sur ces pattes.
En même temps si un serpent avait des pattes, on l’appellerait mon oncle... Ou quelque chose comme ça.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 407 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de LAH L’Étreinte du serpent