Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche L'Évangile selon Saint Matthieu

Critiques de L'Évangile selon Saint Matthieu

Film de (1964)

L'Evangile selon Djieke.

Un type qui s'appelle Joseph a les boules. Sa promise, la jolie Marie, théoriquement de première main, se retrouve pourvue d'un bide synonyme de polichinelle dans le tiroir. Joe, c'est le mec à ne pas tâter la marchandise avant que tout soit officiel, alors il a les glandes. Faut pas lui faire un dessin non plus, il a capté que la greluche lui a fait un bébé dans le dos. Joe a les... Lire la critique de L'Évangile selon Saint Matthieu

78 33
Avatar DjeeVanCleef
10
DjeeVanCleef ·

La passion de Pasolini

Pour un premier Pasolini autant commencer par son œuvre majeure, son quatrième long métrage réalisé en 1964, l'adaptation biblique de l'évangile selon Saint Matthieu, récit le plus connu et le plus repris au cinéma. Pour faire une parenthèse tout à fait inutile je dois dire que j'ai un rapport plutôt évasif et compliqué avec la religion catholique, j'ai été baptisé et fait ma première... Lire la critique de L'Évangile selon Saint Matthieu

22 3
Avatar JimBo Lebowski
8
JimBo Lebowski ·

ecce homo

L'évangile selon saint Matthieu est non pas un film religieux ou sur la religion mais un livre sur l'homme et sur la parole. Il ne sagit en aucun cas d'une des ces chromo ou bio façon hollywood mais plutot d'une chronique relatant la vie d'un homme au destin particulier.Pasolini qui lui meme a eu pas mal de déboire avec l'eglise catholique n'est pas religieux, il n'est pas croyant et c'est... Lire l'avis à propos de L'Évangile selon Saint Matthieu

17 2
Avatar ninheve
9
ninheve ·

Paso s'est trouvé L'alter-ego mégalo

La vision du Christ de Pier Paolo Pasolini est peut-être la plus originale au cinéma car elle est la plus juste et méthodique. Au lieu des héros acidulés, bodybuildés ou même hippie de Hollywood, mais aussi à la place de ces séries d’une dizaine d’heures relevant du catéchisme illustré avec plus ou moins de flamboyance, Pasolini raconte la vie de Jésus en reprenant de manière littérale... Lire la critique de L'Évangile selon Saint Matthieu

2
Avatar Zogarok
7
Zogarok ·

Le classicisme selon Pasolini

Pour moi, L'Evangile Selon St Matthieu est la quintessence du classicisme. Le film de Pasolini par sa simplicité, sa justesse représente exactement toutes l'universalité de cette histoire qui est saisie dans la brièveté. L'histoire est relatée simplement, pas d'artifice, de grandiloquence, un pur diamant brute. D'abord Pasolini reprend un texte (facile, c'est das le titre) et l'adapte. Le... Lire l'avis à propos de L'Évangile selon Saint Matthieu

6 4
Avatar Soopadogg
8
Soopadogg ·

J'ai trouvé la foi

C'est assez cocasse de se dire que ce qui est peut-être le plus beau film sur l’Évangile a été réalisé par un athée. Pasolini est un cinéaste que j'affectionne particulièrement surtout après avoir pris une claque avec Œdipe Roi, qui est peut-être pour ma part la tragédie cinématographique ultime. Et bien j'ai repris une claque, encore plus grande que pour Œdipe et qui fait... Lire la critique de L'Évangile selon Saint Matthieu

14 6
Avatar RésistanceSoviétique
10
RésistanceSoviétique ·

Critique de L'Évangile selon Saint Matthieu par Karutso

Premier plan, magnifique, le visage de Marie, très pur, très beau, remplit d'émotion, malgré sa physionomie de marbre. Elle, vierge et pourtant en ceinte, et Joseph, déçu, qui la regarde une dernière fois avant de partir. Elle, elle le regarde, impuissante, dans le doute. Sans dialogue, dans l'intimité, tout est dit. Voici le début de l'Évangile selon Saint Mathieu, il a tout d'un grand film,... Lire la critique de L'Évangile selon Saint Matthieu

5
Avatar Karutso
9
Karutso ·

Critique de L'Évangile selon Saint Matthieu par Cthulhu_Mantis

Ce film pour moi a été une véritable claque cinématographique dans la figure. Toujours dans le sens de la mise en scène qu'on pourrait comparer a des tableaux. Cette image très onirique et rendu en noir et blanc est magnifique. C'est aussi un film de et sur la morphologie des visages. Les partitions musicales de Mozart et Bach intensifie encore plus l’émotion qui me submerge. Dés... Lire l'avis à propos de L'Évangile selon Saint Matthieu

2
Avatar Cthulhu_Mantis
10
Cthulhu_Mantis ·

Fidélité un peu froide

On m'a de tout temps chanté des merveilles de cet Évangile selon saint Matthieu. Et comme je ne trouvais aucun film encore inconnu de moi plus susceptible de me faire passer l'après-midi du Vendredi saint dans d'édifiantes dispositions d'esprit, j'ai regardé ce Pasolini avec bienveillance et douceur (naturellement) évangéliques. Il ne m'étonne pas que le film ait reçu tant de... Lire la critique de L'Évangile selon Saint Matthieu

6 2
Avatar Impétueux
8
Impétueux ·

Revenir au texte pour déjouer les mythes

Nous sommes en 1964. C'est l'époque où les cinéastes italiens se lancent dans de vastes projets, faisant du cinéma un art de haute volée, à la puissance décuplée. Pasolini, qui a l'époque vient d'achever sa "trilogie romaine" (ses trois premiers films, d'un réalisme implacable sur des sujets prosaïques, à l'instar d'un Antonioni) et il entre dans la haute fournaise intellectuelle de son époque... Lire l'avis à propos de L'Évangile selon Saint Matthieu

4
Avatar Clément M
8
Clément M ·