— Crise Existentielle

Avis sur L'Exoconférence

Avatar moodcatcher
Critique publiée par le

“ L'Exoconférence, c’est un peu ce qui appuie le proverbe qui dit que l’enfer est pavé de bonne intentions. Je rajouterais que la certitude est elle aussi bien souvent construite sur de bonne raisons. “

Pour résumer : Exoconférence c’est pleins de certitudes scientifiques.
Faisant passé le scepticisme et la remise en question pour quelque chose de rétrograde parfois. Alors que c'est censé prôner l'inverse.

Pour un avis un peu plus étayé, je dirais que :

- Son auteur :

Alexandre Astier, que j’apprécie sur bien des points ; Kameloot est décalé burlesque, j’ai aimé son précédent spectacle sur J.S. Bach qui pour le coup était une tentative d’élargissement culturel ; m’a fait l’effet d’un homme manquant d’ouverture d'esprit, avec un début de “melonite“ aigu de son trop pleins de certitudes sur l’univers — pourtant lui-même remplis d’inconnus.

Gesticulant sur scène de droite à gauche en agitant les bras, sur-jouant, se battant contre des moulins à vents sur son escabeau géant — Comme cet homme perdu dans l’immensité de l’univers ne sachant pas bien qu’elle est sa fonction.

Se payant le luxe d’un être rationnel à l’extrême ; cartésien et arrogant.

- Une prison de certitudes, pour échapper à la peur de ne pas savoir ?

En effet, Mr.Astier au lieu de questionner l'inconnu ; d'amener le spectateur à faire épreuve d’ouverture d’esprit et donner sens. Base tout son spectacle sur des affirmations contradictoires. À vouloir formaliser dans le sens inverse d’une autre certaine formalité.

“ Une preuve si il en est : Son one-man show oublie trop souvent l'humour au profit d'un cynisme quasi permanent. “

Que je sache pour le moment l'univers est plus près de l’immensité insondable que mise à nue sur la multitude des possibles qu'il représente.

Une inconnu qui a motivé et provoqué bien des hommes à l’inventivité pour comprendre et chercher, les connections corrélantes ; donner sens. Laissant derrière eux en héritage :

“Qu’il faille sans cesse réinventer le savoir. Que l’inconnu est loin de permettre les certitudes absolues. Mais, qu’en revanche, il provoque : L’espoir.”

- Si il ya bien une seul chose à retenir sur ce spectacle : « Lever les yeux. Regarder le ciel et son immensité. »

...................J'ai une crise existentielle...................

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 552 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de moodcatcher L'Exoconférence