Pourquoi tant de haine ?

Avis sur L'Expérience interdite - Flatliners

Avatar SpiderVelvet
Critique publiée par le

L’expérience interdite- Flatliners est un bon film. Il est pas parfait mais c’est un bon film. Mais le truc est en train de se faire complétement détruire par la critique. Comme quoi... c’est donc une suite remake du premier flatliners que je n’ai pas vu, mais je me suis renseigné dessus, et ça m’a permis de comprendre des trucs sur le second flatliners.

Flatliners c’est donc une sorte de mélange entre horreur, science-fiction et réflexion. Et à ce titre on peut dire que j’ai pas été déçu. Le film ne fait pas peur, mais il est beaucoup beaucoup plus angoissant qu’un ça, qu’un jigsaw ou qu’un happy birthdead. Et c’est en ça que je le trouve particulièrement réussi.

Flatliners c’est un film, porté par ellen page, qui incarne une étudiante en médecine qui décide un jour de tenter une expérience dingue. Se tuer pendant quelques minutes, puis revenir à la vie, pour prouver l’existence de la vie après la mort. Elle va entrainer dans son délire 4 collègues médecins, chacun étant un peu un stéréotype. On a le coureur de jupons drogué, la working girl, la perfect girl et le moralisateur.

L’expérience est une réussite, et rapidement Courteney (ellen page) va se sentir vivante comme jamais. Mémoire boostée, euphorie, et performances physiques. 3 autres de ses collègues vont l’imiter, le moralisateur de la bande se refusant à le faire.

Très vite un violent effet secondaire de l’expérience se fait ressentir. Ils voient des gens qui sont à priori morts, les hanter dans des visions glaçantes. Et là c’est cool car le film enchaine les moments jumpscare sympatoches, avec la musique clair de lune de debussy ( déjà excellente dans le génialissime jeu the evil within), les radios qui grésillent ect ect

Et là coup de théatre.

Courteney voyait sa petite soeur morte dans un accident, celle ci la poursuit et la tue. On perd donc le personnage principal à la moitié du film.

C’était osé de faire ça. Parce que du coup le film rebascule totalement sur les autres collègues. Et là on a un nouveau coup de théatre.

On croit pendant une bonne partie du film que les morts liés au passé des médecins reviennent les hanter. C’est le cas pour deux d’entre eux. Mais deux médecins n’ont jamais tués personne, et sont pourtant hantés par des gens à qui ils ont fait du tort pendant leur jeunesse.

C’est donc assez déroutant, parce que au final on saura jamais totalement ce qu’est ce phénomène. On peut dire qu’il est lié aux entités surnaturelles des personnes mortes, mais aussi lié à la notion de culpabilité. Le seul moyen d’échapper aux visions, c’est de faire ses excuses, et se pardonner soi meme.

C’est un peu facile. C’est meme trop facile comme explication. Mais bon qu’importe. J’ai passé un bon moment devant flatliners 2017, et meme, je l’ai trouvé vachement plus angoissant qu’un IT ou qu’un jigsaw. Parce que flatliners s’inspire du meilleur, l’échelle de jacob, et des démons humains, à savoir le remord.

A voir.

Recapitulatif

Pts positifs
C’est angoissant
C’est sympa à suivre
C’est divertissant
Les acteurs sont biens

Pts négatifs
Fin un peu simpliste
Pas vraiment d’explications

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2069 fois
15 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de SpiderVelvet L'Expérience interdite - Flatliners