Affiche L'Extase des anges

Critiques de L'Extase des anges

Film de (1972)

La semaine ceinte

Ca commence et ça se termine comme un Melville, enfin, comme un Suzuki quand il se prend pour Melville, si vous préférez, et entre ce début et cette fin, c’est le déluge. Déluge d’inepties en tous genres camouflées derrière les pires dialogues de l’histoire du cinéma : « Septembre nous a trahi, Mercredi, mon cœur rouge s’enflamme de colère », « Ne t’inquiète pas Octobre, viens plutôt... Lire la critique de L'Extase des anges

11 6
Avatar Torpenn
2
Torpenn ·