L'explosion !

Avis sur L'Extravagant Mr Deeds

Avatar John 9 Mil
Critique publiée par le

-Ce papier spoile alégrement ce film et Mr Smith goes to Washington. Vous voilà donc prévenu !-

Combien de fois j’ai espéré, en voyant un film, voir le héros échouer. J’ai toujours révé d’une version du retour du Jedi ou Luke passe du côté obscur par exemple. J’ai souvent été frileux devant un Happy End Hollywoodien, trouvant ces fins aux choix faciles, ridicules ou commerciales. Mes films préférés se finissant souvent mal ou amèrement. J’en viens donc à me demander pourquoi j’aime autant Capra

Mr Deeds goes to town est plus ou moins le même film que Mr Smith goes to Washington. Une âme innocente débarque dans un monde qui ne lui appartient pas. Elle se trouve ridiculisée par les médias. Elle tombe amoureux d’une Jean Arthur sublime mais désabusée. Combat le système en place. Ce système réplique en mettant à terre notre Ame innocente. Ame innocente qui n’abandonnera pas et saura sortir victorieuse du combat.

Alors tout cela peut sembler un peu ridicule. Dans ces deux films ils ne peut rien arriver de mal à un américain lambda qui croit en « la vérité, la justice et les valeurs américaines » (en d’autres mots Superman sans superpouvoir mais une propension forte à distribuer des droites pour laver son honneur). Mieux c’est avec ces valeurs et l’innocence que notre héros sortira toujours indemne des écueils qui le guettent.

Alors pourquoi ça marche si bien ? Pourquoi je n’ai jamais souhaité l’échec du héros ? Mieux pourquoi je n’ai jamais pensé que le film se solderait sur un échec ? Car Capra ne finit pas son film par la réussite d’un individu. Il clôture son film par une explosion. L’explosion du vrai. Car oui, c’est de ça qu’il s’agit dans ce final (et dans le final de presque tous les films de Capra).

C’est quand le mensonge est devenu trop gros, quand il a masqué la vérité trop longtemps que celle-ci explose. Ça se traduit dans ce film par la fin du silence de Deeds après le long discours de ces opposants (alors qu’inversement dans Mr Smith goes to Washington c’est après un long discours du héros que la vérité éclate dans la bouche de son opposant). Il ne peut en être autrement la vérité finit toujours par éclater tout comme l’amour d’ailleurs. Et c’est dans la joie ici qu’elle explose. Elle réunit les classes et les cœurs. Elle unit.

Oui je pense que vouloir l’échec de Deeds, Smith (mais aussi Peter ou Bailey) est inconcevable. Ça serait renoncer à la vérité, à l’amour à la justice. Ça serait faire preuve du plus grand des cynismes. Ca prouverait une grande absence d’empathie. Je plains ceux qui voudraient l’échec de Deeds car ils ont déjà renoncé.

Bon sinon le film est vraiment très bien foncez le voir !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 88 fois
3 apprécient

John 9 Mil a ajouté ce film à 8 listes L'Extravagant Mr Deeds

Autres actions de John 9 Mil L'Extravagant Mr Deeds