Le bénéfice du doute

Avis sur L'Héritière

Avatar nakamoto
Critique publiée par le

Au XIXè siècle dans la haute bourgeoisie New-yorkaise un séduisant jeune homme sans situation jette son dévolu sur une jeune fille sans aucun avantage particulier autre que sa rente.

Telle une pièce de théâtre, le scénario est centré sur les dialogues entre quatre personnages interprétés magistralement.

Le scénario joue sur les hésitations et l'ambiguïté de ce quatuor de personnages: ce père qui compare sa fille à l'épouse défunte et idéalisée méprise-t-il définitivement sa fille ? Ce prétendant n'est-il pas trop adroit pour que l'on croit dans la sincérité de ses sentiments ? Cette tante fantasque croit-elle vraiment assister au début d'une idylle amoureuse ? Enfin, cette jeune fille naïve et soumise est-elle vraiment dupe ?

La situation de la jeune fille que son père destine certainement à finir en vieille fille est le point central de cette tragédie. Son père refusera le bénéfice du doute au prétendant, estimant que sa fille ne peut être aimée pour ses qualités propres. Le rêve d'un bonheur possible ne lui sera pas accordé.

Elle sera alors acculée à prendre de l'assurance, et à s'opposer définitivement à son père puis à son prétendant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 197 fois
1 apprécie

Autres actions de nakamoto L'Héritière