Affiche L'Hermine

Critiques de L'Hermine

Film de (2015)

Lorsqu'un juge misanthrope retrouve un amour secret, cela profite à l'accusé

L’action se passe dans un tribunal de province, à Saint-Omer (Pas-de-Calais), de nos jours. Michel Racine (Fabrice Luchini) est un président de Cour d'assises redouté car, généralement, il condamne lourdement les coupables. Tout bascule le jour où, lors du procès d'un jeune couple qui est accusé d'avoir tué sa fillette, Racine retrouve Ditte (Sidse Babett Knudsen, une révélation) qui fait... Lire la critique de L'Hermine

Avatar Roland Comte
7
Roland Comte ·

Pour (un peu) Luchini et pour (un peu) ceux qui aiment les films à procès

A vouloir chasser sur plusieurs territoires, "L'Hermine" ne contente vraiment personne. On essaye de séduire les amateurs de Luchini en lui offrant quelques scènes typiques de l'acteur (récitation de poème par exemple) et on essaye à la fois de mettre en place un film de procès en nous montrant le déroulement de celui-ci. Malheureusement, bien que les 2 axes semblent maîtrisés, j'en suis... Lire la critique de L'Hermine

Avatar Stan Bsn
4
Stan Bsn ·

Plongée dans la réalité d'une cour d'assises

Même si l'on peut regretter l'amourette qui sous-tend le film, on peut également prendre ce dernier comme un formidable reflet de l'exercice de la justice pénale. Le casting est juste incroyable, jusque dans les seconds rôles, justes, vrais, criants de réalisme. Les visages ont souffert, les hésitations sont sincères, les petites lâchetés et les petits mensonges du quotidien sonnent... Lire la critique de L'Hermine

Avatar Nadouch03
7
Nadouch03 ·

Le subjectif décortiqué.

Un Fabrice Luchini largement à sa hauteur dans ce film traçant le procès d'un mari soupçonné d'avoir tué son enfant de quelques mois. Pas très original au premier abord, on est finalement surpris à voir le film jouer régulièrement avec nos stéréotypes, que ce soit à propos de l'accusé ou des autres (entourage, jurés,...), et concernant un peu tous les sujets : les vêtements, la religion,... Lire l'avis à propos de L'Hermine

Avatar SupermassiveSoap
7
SupermassiveSoap ·

Comme un gant

M'sieur le président est le personnage ô combien central du film qui offre à F Luchini un rôle sur mesure, excellent qu'il est pour incarner les bourgeois distingués, aussi sentimentaux que dominateurs, tout en ayant pourtant une humanité affleurante. Mais là dans L'Hermine et dans l'entourage populaire du film, siégeant sur sa cour, il en devient... un acteur lumineux... Ca m'a fait penser à... Lire la critique de L'Hermine

Avatar cinematod
6
cinematod ·

Critique de L'Hermine par pilyen

Michel Racine est grippé. Il est seul dans une chambre d'hôtel, il révise un dossier puis, avec sa petite valise à roulette et le nez qui coule, file vers son lieu de travail. Michel est le président redouté voire détesté de la cour d'assises de Saint Omer. Ce jour là s'ouvre un procès pour infanticide. Un jeune papa aurait tué son bébé trop criard à coups de rangers. Commence la valse des... Lire l'avis à propos de L'Hermine

Avatar pilyen
6
pilyen ·

Levez-vous , pour le grand Fabrice Luchini

Michel Racine, magistrat redouté (et mal aimé) siégeant dans une cour d’assises du nord de la France, retrouve parmi les jurés du procès qu’il préside, Ditte Lorensen-Coteret, un médecin qu’il a aimé, presque en secret, 6 ans auparavant. Le pitch résume assez bien ce qu’est l’hermine à la fois une réflexion analogique entre la justice et le théâtre mais aussi une romance entre deux... Lire la critique de L'Hermine

Avatar Cinématogrill
6
Cinématogrill ·

Monsieurs, la cour...

Dans ce film presque en huit clos (le tribunal) s 'enrobe dans ce role de juge pas très apprécié et dont la dialectique pose la réflexion de ce qui juste ou non, quand le premier regards se pose en parti prit.;;ici entre saut et rebondissement, la justice penche d'un cote puis de l'autre; Luchini pose un discours très propre d'un français impeccable et qui fait du bien a entendre. Lire la critique de L'Hermine

Avatar Elfranchute
7
Elfranchute ·

Critique de L'Hermine par Tinou

Adopter le point de vue, neutre, du président de la cour pénale dans un film qui prend pour cadre les institutions judiciaires est assez original. D’autant plus que le personnage s’avère plus important dans le récit que l’affaire qu’il traite. Christian Vincent travaille une opposition entre la violence de l’affaire (assassinat d’un bébé) et la douceur de la romance. Lire l'avis à propos de L'Hermine

Avatar Tinou
6
Tinou ·

du grand Luchini

Je suis une grande fan de Fabrice Luchini que j'ai eu la chance de voir en théâtre. J'ai retrouvé la même verve qu'il a eu à réciter des poèmes qu'à faire ses plaidoiries. Une très belle histoire, et aussi il faut saluer la performance de l'actrice récompensée par un césar. Lire l'avis à propos de L'Hermine

Avatar leeloodallas
9
leeloodallas ·