Pas tout seul dans ta tête

Avis sur L'Heure du loup

Avatar Konika0
Critique publiée par le

Bergman nous présente en 1968 dans L’heure du Loup Johan, un personnage d’artiste torturé qui a peur du noir. Il vit avec sa jeune épouse sur une île presque déserte en Suède. Presque ? Oui car il y a bien les habitants d’un sombre manoir mais on ne sait pas bien si tout ces gens, étranges et surréalistes, existent vraiment … ou s’ils ne peuplent que la tête de Johan. Johan est rongé par un mal et ce mal se matérialise dans les rencontres qu’il fait sur l’île et qui le torturent. Cette île c’est sa tête, son cerveau et plus le temps passe plus sa femme Alma est exclue de cet univers carcéral intérieur. L’île est peuplée de monstres et de personnages déviants comme lui et seule Alma le rattache encore à la réalité et à la raison et donc à l’extérieur. Cette île c’est aussi l’isolement de l’artiste, de Bergman lui-même, réfléchissant à ses propres obsessions dans un film décalé, fantastique, surprenant, flippant et diablement beau à l’œil.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 8 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Konika0 L'Heure du loup