Même les héros de l'Ouest finissent par vieillir

Avis sur L'Homme de l'Ouest

Avatar fabtx
Critique publiée par le

Link Jones ne partage bien avec le héros de Zelda qu'un simple prénom, tant on est ici loin de l'archétype du héros sans peur et sans reproche. Un gouffre semble séparer le personnage interprété par Gary Cooper dans ce film de celui, droit et courageux, qu'il avait joué 6 ans auparavant dans « Le train sifflera trois fois ». Il suffit de le voir dans les premières minutes du film, pas très à l'aise dans la foule, un peu pataud dans le train pour Fort Worth où il veut embaucher une institutrice. On ressent presque la sueur froide qui lui traverse l'échine quand il est interrogé par le shérif. Et pourtant, quand il se retrouvera le long de la voie après une attaque de hors-la-loi, en compagnie d'un voyageur roublard et d'une belle chanteuse, Link nous révélera d'autres facettes de sa personnalité.

Un western noir, très noir même pour l'époque,annonciateur des westerns crépusculaires qui fleuriront au cinéma une dizaine d'années plus tard. On baigne dans un univers de violence physique et psychologique qui culmine avec un duel au pistolet très réussi dans une ville fantôme. Et la beauté des plans de Mann ne suffit pas à adoucir la cruauté de ses personnages, surtout pas celle de l'impeccable Dock Tobin.

Tourné après la série des cinq westerns ayant pour héros James Stewart, ce film testamentaire d'Anthony Mann (il s'agit en réalité de son avant-dernier western, mais le dernier, La Ruée vers l'Or, fut descendu en flèche par la critique) marque de façon remarquable ses (quasi) adieux à un genre auquel il a fourni sa part de chefs d'oeuvre.

Un excellent western.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 607 fois
15 apprécient

fabtx a ajouté ce film à 2 listes L'Homme de l'Ouest

Autres actions de fabtx L'Homme de l'Ouest