lonesome cow-boy

Avis sur L'Homme de la plaine

Avatar STEINER
Critique publiée par le

Anthony Mann est un peintre de la nature ; il n’en dissocie pas les éléments : l’air, l’eau et la terre sont liés géométriquement, sans emphase mais avec une réalité profonde.Le paysage, chez lui, n’est pas fait pour attirer l’œil ; il « est » là, chez lui, et s’il est souvent majestueux, il laisse une place à la dimension humaine, accentuée par des lignes de force caractérisées par la violence sauvage, presque sadique, imprégnant certains personnages, et l’aspect névrotique incarné par le personnage principal.La caméra du cinéaste, admirablement aidée par le format cinémascope, s’y promène et le fait vivre avec ses personnages, intégrant une quantité remarquable de plans rapprochés du visage de James Stewart.Dès la scène inaugurale ou Stewart se recueille sur les restes d’un champs de bataille, un long mouvement panoramique dévoile l’horizon en son entier avant de s’immobiliser sur lui, debout au milieu du cadre.Le sens du découpage, la participation intime du décor et des paysages à l’action, éléments essentiels de la mise en scène, sont constamment renouvelés et décuplés par un prodigieux sens du cadrage.Un maitre film du génial auteur de « l’homme de l’ouest ».

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 177 fois
Aucun vote pour le moment

STEINER a ajouté ce film à 1 liste L'Homme de la plaine

  • Films
    Illustration LES 15 MEILLEURS WESTERNS

    LES 15 MEILLEURS WESTERNS

    Avec : L'Homme de l'Ouest, La Prisonnière du désert, La Captive aux yeux clairs, La Porte du paradis,

Autres actions de STEINER L'Homme de la plaine