Affiche L'Homme des hautes plaines

Critiques de L'Homme des hautes plaines

Film de (1973)

Critique de L'Homme des hautes plaines par Dunaril

Les inconditionnels de Clint Eastwood trouveront certainement leur compte dans ce western dérangeant, violent, qui garde le décor et les standards scéniques du western classique et y ajoute une dimension psychologique touchant à la sacro-sainte séparation des "gentils" et des "méchants". Pour autant, Eastwood se met beaucoup trop en scène sur toute la durée du film et ne laisse aucune place à... Lire la critique de L'Homme des hautes plaines

11 1
Avatar Dunaril
5
Dunaril ·

Coups de fouet!

Critique avec quelques SPOILERS: Un étranger s'arrête à Lago,une petite ville rongée par la peur et la lâcheté:quelques temps auparavant un shériff fut battu à mort sans que personne ne lui vienne en aide!L'étranger est chargé par les notables de la ville de les protéger des bandits qui ont tué le shériff:Il accepte mais impose ses conditions...! C'est le deuxième de Clint en tant que... Lire l'avis à propos de L'Homme des hautes plaines

4
Avatar cinemusic
10
cinemusic ·

Faux Western, Vraie critique de mœurs

Soyons synthétique : L'Homme des hautes plaines revêt l'apparence d'un western, sans doute du fait de l'habitude de Clint Eastwood de jouer dans ce type de long-métrages mais c'est avant tout une critique de mœurs qui s'opère par un banquet qui est la métaphore d'un jugement dernier. Je pense que cette œuvre a des défauts, non dans le scénario qui est très bon, mais... Lire la critique de L'Homme des hautes plaines

4 2
Avatar Robin Lacey
6
Robin Lacey ·

Lago la ville rouge

Un étranger, tout de noir vêtu, arrive dans une petite ville frontalière du sud-ouest américain, Lago. Il abat 3 pistoleros qui l'ont provoqué. "L'homme des hautes plaines" est le premier western tourné par Clint Eastwood en 1973 et c'est un coup de maître. Le scénario est de Ernest Tydeman, récompensé en 1972 pour son scénario pour French connection. Reprenant le... Lire l'avis à propos de L'Homme des hautes plaines

5
Avatar dagrey
9
dagrey ·

Western surnaturel

Avec Impitoyable, L'Homme des hautes plaines reste l'un des westerns les plus marquants réalisés par Clint Eastwood. Et pour cause, le film présente une histoire souvent dérangeante, avec un héros dépourvu de morale, qui se permet tout. Là où l'intrigue est particulièrement réussie, c'est qu'à la fin, l'identité du héros reste encore un mystère et on est libre d'interpréter ce qu'il est... Lire la critique de L'Homme des hautes plaines

4
Avatar Libellool
8
Libellool ·

Duncan.

Clint Eastwood dirige son deuxième film après le succès d'Un frisson dans la nuit, son premier film en tant qu'acteur-réalisateur en 1971, L'Homme des hautes plaines réalisé en 1973 fait revenir l'acteur dans son cadre familier de l'ouest et de ses rôles familier de l'homme sans nom et paie sa dette au western spaghetti et à Sergio Leone qui l’a tiré de l’anonymat. Déjà il fait preuve d’une... Lire la critique de L'Homme des hautes plaines

3 1
Avatar HITMAN
7
HITMAN ·

Critique de L'Homme des hautes plaines par Bung

Eastwood n'a pas que fait Le Bon, La Brute et Le Truand. Je suis surpris que ce film, que dis-je, ce monument, ne soit pas plus connu que ce dernier, ou que d'autres monuments de western. La musique, les personnages, le vent balayant la ville, cette peinture rouge, les rapports entre les personnages, tout cela participe à cette ambiance franchement étrange... Reste néanmoins une trame basique,... Lire la critique de L'Homme des hautes plaines

1
Avatar Bung
8
Bung ·

Un western baroque

Ce film a souffert à sa sortie d'une trop rapide comparaison puisqu'on accusait Clint de plagier les westerns léoniens. Certes, on peut y déceler quelques éléments communs comme une certaine technique d'appareils et de cadrages, et de la violence crue, de même que le personnage de cavalier errant sans nom et qui tire vite s'apparente à ceux que Clint incarnait chez Leone. Mais en fait, Clint... Lire la critique de L'Homme des hautes plaines

12 18
Avatar Ugly
9
Ugly ·

Quand le classicisme se le dispute au fantastique.

Alors que vient de sortir en salle la dernière tribune pro-héroïsme américain de papy Clint, je découvre après tout le monde l'un de ses premiers films, souvent vendu comme l'un de ses meilleurs. Et pourtant, lorsque j'ai lancé le DVD, j'ai pris peur. Eastwood maîtrise le langage cinématographique dans son acception la plus basique. Toute la scène d'ouverture où l'homme sans nom... Lire l'avis à propos de L'Homme des hautes plaines

3 8
Avatar Mr_Step
8
Mr_Step ·

Bienvenue en Enfer

Clint Eastwood réalisateur : Acte II. Celui qui avait fait une belle percée avec Un Frisson dans la Nuit (1971) revient pour son deuxième film au genre qui l’a rendu célèbre : le western. Son premier film était déjà convaincant, et L’Homme des Hautes Plaines confirme et pose davantage les marques du cinéma de Clint. Le désert, un village au bord d’un lac, un cavalier... Lire la critique de L'Homme des hautes plaines

2
Avatar JKDZ29
7
JKDZ29 ·