Bande-annonce
Affiche L'Homme qu'on aimait trop

L'Homme qu'on aimait trop

(2014)
12345678910
Quand ?
5.4
  1. 6
  2. 36
  3. 77
  4. 178
  5. 324
  6. 416
  7. 231
  8. 53
  9. 9
  10. 6
  • 1.3K
  • 20
  • 544

Agnès, fille de la propriétaire d'un casino, rencontre Maurice. Il la met en relation avec son principal concurrent afin d'obtenir le contrôle du casino.

Casting : acteurs principauxL'Homme qu'on aimait trop

Casting complet du film L'Homme qu'on aimait trop
Match des critiques
les meilleurs avis
L'Homme qu'on aimait trop
VS
Critique de L'Homme qu'on aimait trop par Sarah Lehu

Nous sommes à Nice au milieu des années 70, la guerre des Casinos fait rage sur la côte méditerranéenne. Agnès Le Roux (Adèle Haenel) dont la mère (Catherine Deneuve) est la riche propriétaire du Palais de la Méditerranée rentre après quelques années d'un mariage malheureux en Afrique. Bien décidée à vivre sa vie comme elle l'entend, elle tombe pourtant très vite sous le charme de l'avocat de sa mère, Maurice Agnelet. Ce dernier l'a convainc subtilement d'offrir le contrôle du Casino au...

5 2
Interdit de Casino

André Téchiné travaille en duo Cédric Anger comme scénariste et le résultat est surprenant. Une adaptation scrupuleuse et réussie de l’histoire d’Agnès Le Roux en 77. Cédric Anger réalisera plus tard « La prochaine fois je viserai le coeur », il est doué pour les faits divers. Un scénario aux petits oignons et une réalisation de qualité avec l’ambiance kitch, post 80, juste comme il faut. Mais Guillaume Canet, bien que très bon acteur, n’a pas l’envergure ni la carrure d’un séducteur... Lire la critique de L'Homme qu'on aimait trop

2
Critiques : avis d'internautes (39)
L'Homme qu'on aimait trop
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Les Yeux d'Adèle

Amoureux ou bien noir, quelquefois dans les yeux, mais le plus souvent dans le vague, le regard d'Adèle Haenel vaut à lui seul tous les mérites du nouveau film d'André Téchiné. Tout le jeu de cette actrice merveilleuse passe par ses yeux qui laissent passer la multitude d'émotions du personnage d'Agnès Le Roux. Émotions que les autre personnages, d'ailleurs, n'ont même pas l'attention nécessaire... Lire la critique de L'Homme qu'on aimait trop

3
Avatar JimAriz
7
JimAriz ·
Découverte
Le silence d'Agnelet

C'est la deuxième fois, en peu de temps, que Téchiné adapte un fait divers (après La fille du RER). Le procédé est risqué, et la mention "adapté d'un fait réel" me fait de plus en plus peur. Le film commence par la rencontre de Maurice Agnelet et d'Agnés Le Roux. Elle revient de l'étranger et sort d'un divorce. Lui est l'avocat de la mère, Renée Le Roux, qui s'occupe d'un casino sur la Côte... Lire la critique de L'Homme qu'on aimait trop

16 3
Avatar SanFelice
7
SanFelice ·
" Les filles légères ont le cœur lourd "

D'emblée, Agnès, de retour d'Afrique après un divorce, tente la légèreté. Dès son arrivée, et sa rencontre avec Maurice Agnelet, elle se détache de ce qui la pèse. Elle débarque sans bagage, veut à tout prix faire des voyage à motos, se baige dans l'eau fraîche, y flotte et semble comme échapper au monde qui l'entoure. Elle croit se faire un simple ami, de toute façon, elle n'est "pas son... Lire l'avis à propos de L'Homme qu'on aimait trop

14 8
Avatar eloch
6
eloch ·
Téchiné : impair et manque.

Mais diantre, quel film André Téchiné a-t-il bien voulu faire avec cet Homme que l'on aimait trop ? À notre époque qui aime tant être inspirée par les histoires vraies, l'idée de départ n'était peut-être pas si mauvaise de mettre en images ce que le 20h de TF1 nous avait jusqu'ici épargné : l'arrière boutique de l'affaire Leroux/Agnelet qui défraie les chroniques judiciaires depuis quarante ans... Lire la critique de L'Homme qu'on aimait trop

6 1
Avatar BMR
4
BMR ·
Critique de L'Homme qu'on aimait trop par Quintin Leneveu

En adaptant l'affaire Agnelet, Technié s'attaque à un genre de plus en plus (trop ?) répandu actuellement : l'adaptation de fait divers. Et de fait, il n’échappe pas a tout les défauts du genre : mettre en image une histoire connue, ne gratter que la surface des choses et des personnages, raccourci trop facile,... Du coup, le film ne parvient que rarement à sortir son épingle du jeu du coté... Lire l'avis à propos de L'Homme qu'on aimait trop

3
Avatar Quintin Leneveu
6
Quintin Leneveu ·
Toutes les critiques du film L'Homme qu'on aimait trop (39)
Bande-annonce
L'Homme qu'on aimait trop