👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Elgie, Dkad, Maximus et Siana sont allés voir « L’île au chiens », un film de Wes Anderson. Elgie et Dkad sont très friands des films de ce réalisateur, par son style, sa réalisation. Siana et Maximus le connaissent moins. Wes Anderson change de pays et part dans l’univers du Japon pour son deuxième film d’animation. La méthode « Stop Motion » divise l’équipe. Siana souligne le gros casting en ce qui concerne le doublage.

Elgie n’est pas déçue. Elle reconnaît le style du réalisateur. Elle a beaucoup aimé l’histoire avec de nombreux rebondissements. Wes Anderson utilise plusieurs techniques d’animation. La réalisation est parfaite. Les chiens sont vraiment très bien faits, ce qui les rends très attachants. On s’attache à eux, on ressent leurs émotions. La musique accompagne bien le film. Il y a un mix entre musique japonaise et musique américaine.
8/10

Pour Dkad, c’est un film bien écrit, avec des personnages attachants, avec de l’émotion et une belle mise en scène, C’est un grand spectacle d’auteur, très original, frais. Chaque réplique est hyper ciselé et le ton est parfait. Il y a un mélange entre western, film de samouraïs, conte pour enfants mais c’est également un film politique qui a un message fort et subtil. Le film n’est pas bourré de clichés et ultra prévisible. On voit un réalisateur qui a pleins d’influences artistiques.
8/10

C’est une très bonne surprise pour Maximus, Il a maintenant envie de découvrir Wes Anderson car c’est un véritable auteur ! Il a bien aimé son univers. C’est bien écrit et l’humour, très important, est fin. C’est une histoire tragi-comique, on ne sait plus trop si on doit rire ou pas. Il y a de la finesse et de la légèreté dans la manière dont l’histoire est racontée. Le film est créatif. Les chiens sont hyper mignons, hyper sympas. Ils ont tous des caractères très cool. Ils sont d’ailleurs très bien doublés.
7,5/10

Siana a beaucoup aimé. C’est un film métaphorique, poétique et un peu barré. L’histoire, même si elle est assez simple, est plutôt sympa. On peut y voir beaucoup de deuxième lecture, sur la politique, sur les crises migratoires. Wes Anderson écrit plutôt bien, c’est pas lourd et plutôt bien fait. L’histoire n’est pas forcément très joyeuse mais il y a beaucoup d’humour. Cela rend l’histoire très touchante sans rentrer dans le pathos. Alexandre Desplat, qui a fait la musique, a créé un univers bien adapté au film.
8/10

Retrouvez donc le détail de leurs impressions en vidéo (sans spoilers) et sur notre chaîne Youtube !

il y a 3 ans

L'Île aux chiens
Sergent_Pepper
8

Coast dogs, les voix des samouraïs

Dans la filmographie de Wes Anderson, l’univers visuel et graphique s’impose d’avantage à chaque opus, quittant le commun du cinéma pour présenter un fragment d’un monde dont il serait l’unique...

Lire la critique

il y a 4 ans

96 j'aime

4

L'Île aux chiens
EvyNadler
9

La métaphysique des chiens

Quatre ans après son excellent Grand Budapest Hotel, le dandy le plus en vogue du tout Hollywood revient avec ses tons pastel et son élégance unique pour réitérer le pari qu’il avait réussi en 2009...

Lire la critique

il y a 4 ans

63 j'aime

6

L'Île aux chiens
Vincent_Ruozzi
7

Wes Anderson, the storyteller

Wes Anderson est ce qu'on pourrait appeler un original tant sur ses histoires que sur sa façon de les mettre en scènes. Dans L'Île aux chiens, le réalisateur texan renoue avec une technique...

Lire la critique

il y a 4 ans

56 j'aime

8

Beauté cachée
Le_Cinéma_des_Potes
6

Turbo-Critique : BEAUTE CACHEE

GEOKER [Impression] Un film touchant et honnête qui réussit à traiter la gestion du deuil et quelques réflexions sur le Temps, l'Amour ou la Mort. [Les plus] Une histoire à la fois simple et...

Lire la critique

il y a 4 ans

1 j'aime

Le Secret de la chambre noire
Le_Cinéma_des_Potes
4

Turbo-Critique : essayons de ne pas nous endormir

MAXIMUS [Impression] Kyoshi Kurosawa, maître du suspense horrifique japonais, réalise son "film français". Mais la mayonnaise prend mal et on baille plus qu'on ne s'ébahit [Les Plus] C'est...

Lire la critique

il y a 5 ans

1 j'aime

Gold
Le_Cinéma_des_Potes
6
Gold

Turbo-Critique : GOLD

MAXIMUS [Impression] Malgré un Matthew Mcconaughey, une fois de plus, excellent, ce film au parfum de "Loup de Wall-Street" version "sur le terrain" rate un peu sa cible. [Les Plus] Le scénario,...

Lire la critique

il y a 5 ans

1 j'aime