L'impératrice Marlène

Avis sur L'Impératrice rouge

Avatar Docteur_Jivago
Critique publiée par le

Dix-septième film (et huitième parlant) de Josef Von Sternberg, « The Scarlet Empress » nous emmène en Russie au XVIIIème siècle suivre une jeune princesse prussienne qui deviendra peu à peu Catherine II, l’impératrice de toutes les Russies. Il confie le rôle-titre à Marlene Dietrich pour leur sixième collaboration.

Directement adapté du journal de Catherine II, Von Sternberg nous emmène dans une Russie reconstitué avec ambitions, moyens et extravagances, que ce soit au niveau des décors, des costumes ou perruques. Il use à merveille du noir et blanc et des éclairages. Il rend passionnant le portrait de cette femme, d’abord jeune chez ses parents, puis marié par ses derniers à l’héritier du trône russe sans l’avoir vu et qui est nommé par les écriteaux « l’abruti de sang royal » (ce qui n’est pas exagéré !). Elle sera d’abord sous l’emprise de sa belle-mère qui lui annonce qu’elle a été désigné pour « donner un héritier mâle » puis peu à peu s’adaptera à cet environnement, deviendra de plus en plus ambigu, ambitieuse, prête à tout pour arriver à ses fins et impitoyable.

Ce portrait bénéficie d’une grande composition de Marlene Dietrich qui ne le rend que plus fascinant. Von Sternberg utilise la musique de la meilleur des manières, souvent adéquat à l’image et nous offre plusieurs scènes marquantes et/ou magnifiques à l’image de ce mariage sans dialogue avec des plans sur les visages où il met en avant les gestes, regards et mimiques des personnages ou encore cette scène finale.

Emmené par une grande Marlene Dietrich, c’est un portrait fascinant et esthétiquement superbe que nous livre Josef Von Sternberg.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 557 fois
17 apprécient · 2 n'apprécient pas

Docteur_Jivago a ajouté ce film à 3 listes L'Impératrice rouge

  • Films
    Cover Sur mon étagère...

    Sur mon étagère...

    Mes Dvd, collection commencée jeune (il y a déjà plus de 10 ans) et ça c'est bien empilé depuis. Liste me permettant surtout de...

  • Films
    Cover Mes Années 1930 au cinéma

    Mes Années 1930 au cinéma

    Les années 1930 et le passage définitif du muet au parlant et si Hitchcock, Chaplin ou Lang se sont brillamment adapté (et même...

  • Sondage Films
    Cover Les meilleurs films des années 1930

    Les meilleurs films des années 1930

    Avec : Autant en emporte le vent, Je n'ai pas tué Lincoln, Sérénade à trois, M le maudit,

Autres actions de Docteur_Jivago L'Impératrice rouge