Bande-annonce
Affiche L'Important c'est d'aimer

L'Important c'est d'aimer

(1975)
12345678910
Quand ?
6.9
  1. 8
  2. 17
  3. 32
  4. 54
  5. 111
  6. 174
  7. 358
  8. 285
  9. 138
  10. 63
  • 1.2K
  • 132
  • 1.2K

Le film est avant tout une histoire d'amour passionnel à laquelle se rattache une fresque de l'univers violent, pervers et charnel du show business.

Casting : acteurs principauxL'Important c'est d'aimer

Casting complet du film L'Important c'est d'aimer
Match des critiques
les meilleurs avis
L'Important c'est d'aimer
VS
L'Important c'est qu'il ne laisse pas indifférent

Ce film divise et ce film me divise aussi même après revisionage, je dirais surtout pour ce sentiment d'attraction-répulsion constant. Au delà de la recherche du sordide, du subversif volontaire, de l'atmosphère noire presque avilissante et de la mise en scène baroque à la Zulawski, s'il y a bien quelques choses qui restent et qu'on pourrait aimer, ce sont les sublimes compositions de Delerue empruntant à Wagner, pour accompagner tout en sublimant ce qui est peut être LA scène...

16 37
Rien que pour Romy.

C'est le troisième film d'Andrzej Zulawski que je vois (après Possession et La fidélité) et je pourrais presque en dire la même chose ; l'image est horrible, ça surjoue sans arrêt et pour exprimer l'amour, il n'est pas nécessaire de gueuler et de hurler comme un taré. Seulement voilà ; le film est illuminé par une magnifique Romy Schneider, qui fait offre de son âme suppliciée durant le 108 minutes du film. On frôle presque l'impudence morale, mais cette actrice, au demeurant sublime, semble... Lire l'avis à propos de L'Important c'est d'aimer

5
Critiques : avis d'internautes (25)
L'Important c'est d'aimer
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Très bon film ? Un peu en dessous quand même

Je lui ai mis une bonne note (en hommage posthume au réalisateur qui vient de décéder) mais sans vraie conviction. Il y a chez Zulawski une recherche volontaire du sordide qui me déplaît. Un sordide ostentatoire extrêmement pénible à supporter. Que, par exemple, le personnage joué par Jacques Dutronc se suicide, soit ! Mais pourquoi en rajouter sur la tristesse de cet acte,... Lire l'avis à propos de L'Important c'est d'aimer

3 3
Avatar Fleming
7
Fleming ·
Découverte
Love me two times

" L'important c'est d'aimer " est à remettre dans son contexte. 1972, Zulawski réalise " Le diable " en Pologne, qui tombe sous le coup d'une censure très violente. Il décide de venir tourner en France " L'important c'est d'aimer " en 1975 avant de rencontrer une vraie reconnaissance avec " Possession " en 1981. " L'important c'est d'aimer " est donc réalisé dans une période de crise pour le... Lire l'avis à propos de L'Important c'est d'aimer

36 3
Avatar Miho
9
Miho ·
Alimentaire, mon cher public

Andrzej Żuławski n’est pas le genre de bonhomme qui fait du cinéma pour flatter la rétine de son public. Lui, son truc, c’est de le mettre mal à l’aise, de le plonger au fond d’un gouffre peuplé d’une misère humaine qui observe sa propre déchéance. Que l’on soit, ou non, réceptif à son cinéma, il y a une certaine fascination morbide qui émane de ses images. C’est assez troublant.... Lire la critique de L'Important c'est d'aimer

18 3
Avatar oso
7
oso ·
Un mélodrame sulfureux et transgressif

L'Important c'est d'aimer est mon tout premier Zulawski et maintenant je n'ai envie que d'une seule chose, explorer plus en profondeur sa filmographie. J'aime ce cinéma très exubérant, visuel et formaliste. Nadine (Romy Schneider) est une actrice "ratée" qui, faute de rôles, se retrouve sur le plateau d'un film horrifico-pornographique. Elle est marié à un homme "rêveur" Jacques... Lire l'avis à propos de L'Important c'est d'aimer

7
Avatar lessthantod
7
lessthantod ·
Critique de L'Important c'est d'aimer par Alligator

janv 2011: J'avais de ce film un souvenir, lointain il est vrai, où les pleurs de Romy Schneider et la musique de Georges Delerue jouaient le rôle de catalyseur de grandes émotions, mais par trop confuses. J'avais depuis vu "L'amour braque" où l'agitation permanente avait considérablement altéré l'espèce d'indulgence que je cherche à cultiver par ailleurs. Bref, quand ma femme a sorti cette... Lire la critique de L'Important c'est d'aimer

17 2
Avatar Alligator
4
Alligator ·
Toutes les critiques du film L'Important c'est d'aimer (25)
Bande-annonce
L'Important c'est d'aimer