Déviance mélodramatique

Avis sur L'Incomprise

Avatar stebbins
Critique publiée par le

Fidèle à sa réputation d'artiste underground Asia Argento refait un passage inattendu derrière la caméra pour accoucher d'un film résolument punk, traversé de fulgurances et d'idées formelles somme toute plutôt intéressantes. L'incomprise renvoie directement au classique quasi-éponyme de Luigi Comencini, ce drame familial prenant l'allure d'un mélo efficace et finalement bouleversant... Asia y rajoute ses travers et autres déviances en bousculant l'ordre établi, plaçant cette incomprise sous le signe délibéré de la provocation. C'est à la fois inégal, audacieux, intriguant et joli comme tout !

Il se dégage du troisième long métrage d'Asia Argento une poésie glauque et impure contrebalancée par un registre empruntant par moments les chemins du grotesque. Derrière cette légèreté déroutante affichée par les personnages se cache une étonnante aspiration vers l'amour et la liberté, ainsi qu'une indicible énergie du désespoir... C'est cette humeur hybride qui donne au film un caractère un tantinet bancal et inabouti, rehaussé par une bande originale de tout premier choix et des interprètes totalement impliqués dans l'aventure. Gardons en tête par exemple cette magnifique séquence où Charlotte Gainsbourg se livre à une interprétation viscérale de Rachmaninov, ou encore la scène de la surboum accompagnée du Requiem de Mozart lors du dénouement. Saisissant.

Visiblement en grande partie autobiographique L'incomprise reste une oeuvre curieuse et accrocheuse, parfois excessive mais davantage réussie que Le livre de Jérémie car moins complaisante. Argento semble pour l'heure avoir trouvé une certaine justesse et une distance ad hoc, signant un poème punk très joliment filmé. Étonnant, sans être extraordinaire pour autant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 203 fois
1 apprécie

Autres actions de stebbins L'Incomprise