Avis sur

L'Inspecteur Harry par Lonewolf

Avatar Lonewolf
Critique publiée par le

L'Inspecteur Harry, c'est un pur western urbain, avec un Clint qui nous ressert son personnage de cowboy solitaire taciturne et...Bah, on en redemande.

Harry Callahan est seul contre tous (les criminels, la hiérarchie, les corrompus, les élus...), seulement aidé de son fidèle 44 Magnum (qui donnera lieu à une réplique parmi les plus cultes du cinéma de genre).
Callahan, c'est l'élément central de tout son univers, celui que tout le monde aime ou déteste, l'anarchiste (le taré?) qui tire d'abord et discute après.Et surtout l'élément qui équilibre tout, comme si la police se résumait à lui.

Et là-dessus débarque Scorpion.
Violeur, tueur, il menace l'équilibre de la ville.

Là où est le génie, c'est que Scorpion et Callahan sont indissociables, les 2 faces d'une même pièce.
Identiques, mais opposés.Les 2 ne vivent que selon leurs règles, et neutralisent toute menace (de quelque façon que ce soit), chacun régnant sur son monde respectif, jusqu'à l'inévitable affrontement de telles personnalités.

Au final, un seul doit survivre, mais le survivant sera aussi perdant que le tué, perdant une part de lui-même au passage, comme le montre l'ultime plan.
L'Inspecteur Harry, c'est un western urbain, un modèle du film de vigilante, et une sublime illustration du concept de dualité.

Eastwood a bâti sa légende avec Leone.
Siegel a apporté le ciment pour l'imposer une bonne fois pour toutes.

Et pour tout ça, je repasse de 8 à 9, allez.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 242 fois
2 apprécient

Autres actions de Lonewolf L'Inspecteur Harry