Affiche L'Introuvable rentre chez lui

Critiques de L'Introuvable rentre chez lui

Film de (1945)

Donald Meek est plutôt dingo que patibulaire

Comme une nouvelle preuve, s'il en était besoin, de ma légendaire patience, j'ai gentiment attendu 140 jours depuis les dernières formidables aventures du couple le plus cool du monde (dixit Kalian, qui en connait un rayon). Faut dire qu'après celui-là, il ne m'en reste qu'un, rien que d'y penser, j'ai envie de pleurer toutes les larmes de mon corps... Van Dyke s'étant suicidé après les quatre... Lire la critique de L'Introuvable rentre chez lui

12 8
Avatar Torpenn
7
Torpenn ·