👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Une oeuvre animée très mature et mystérieuse, dont l'interprétation dépend du spectateur.

Je vais écrire un court avis dessus, histoire de ne pas trop en dire sans pour autant oublier l'essentiel, parce que L'oeuf de l'ange est une oeuvre animée très mystérieuse. Mystérieuse dans le sens où sa narration est une base solide dont les branches ne sont pas encore développées. Ces branches, elles doivent prendre vie grâce au visionnage du spectateur. Alors pour résumer l'histoire, c'est une fille qui cache un oeuf avec elle, et qui vit seule dans un "monde" post-apocalyptique, sur lequel un étrange ovni rôde. Plus tard, elle rencontre un homme, qui par la suite la suivra. Voilà comment il serait judicieux de présenter le film.

Alors de cet auteur je n'avais vu que les Ghost In The Shell, que j'avais vachement adorés, mais je dois avouer qu'avec L'oeuf de l'ange, mes expectations étaient complètement fausses, et c'est ça qui est bon. Il y a beaucoup de contemplation, de réflexion qui accompagnent l'image, à croire que Mamoru Oshii a tout calculé rien qu'au niveau de la temporalité, de la durée des plans, puisque les brefs dialogues qui ornent cette expérience visuelle viennent faire réfléchir le spectateur. Réfléchir dans le sens où les dialogues n'impliquent en aucun cas les motivations des personnages, leur vie ou alors l'univers dans lequel ils errent. En plus de cela on ressent pas mal les influences, j'ai notamment pensé à Tarkovski, avec la portée philosophique de Stalker, et la peur de l'inconnu qui y est dépeinte.

L'oeuf de l'ange est du coup un film d'animation très, très mature, dont l'interprétation dépend de la personne qui le regarde, tant les images peuvent laisser penser à des choses complètement différentes, puis c'est aussi à celle-ci de définir en grande partie par elle-même le développement de l'intrigue, à lui donner une logique. J'ai donc particulièrement apprécié cette oeuvre pour ça, pour le fait d'être complète sans totalement l'être, et aussi pour le fait de faire fusionner l'oeuvre et le spectateur, les rendant tous deux complémentaires, et nécessaires à la compréhension de celle-ci.
endist
8
Écrit par

il y a 9 ans

6 j'aime

2 commentaires

L'Œuf de l'ange
LeDinoBleu
8

Mamoru Oshii comme vous ne l'avez jamais vu

La petite fille a des cheveux de vieille femme, secs et blancs, son regard est triste. Sous sa robe aux couleurs pâlies par le temps, contre son ventre, elle porte un gros œuf partout où elle va...

Lire la critique

il y a 10 ans

46 j'aime

8

L'Œuf de l'ange
Citizen-Ced
7

Omelette mystique

Un des premiers films du papa de Ghost in the Shell, Patlabor et Avalon, dont j'ignorais l'existence jusqu'à il y a peu. C'est une très belle découverte, un film expérimental, quasi-muet, splendide...

Lire la critique

il y a 9 ans

33 j'aime

L'Œuf de l'ange
WeSTiiX
8

Requiem for a Dream

L’apocalypse ne va pas forcément de pair avec l’idée de fin du monde dans le fracas et les cris. L’Œuf de l’ange de Mamoru Oshii, sous forme de parabole biblique, propose au contraire une errance...

Lire la critique

il y a plus d’un an

29 j'aime

2

Belle de jour
endist
5

Critique de Belle de jour par Justin M

Je m'attendais à mieux pour un Buñuel comme celui-ci. Dans un couple riche, la femme (Catherine Deneuve) se retrouve lassée de son mari et prend conscience des fantasmes qui la hante. Dit comme ça,...

Lire la critique

il y a 7 ans

7 j'aime

L'Œuf de l'ange
endist
8

Une oeuvre animée très mature et mystérieuse, dont l'interprétation dépend du spectateur.

Je vais écrire un court avis dessus, histoire de ne pas trop en dire sans pour autant oublier l'essentiel, parce que L'oeuf de l'ange est une oeuvre animée très mystérieuse. Mystérieuse dans le sens...

Lire la critique

il y a 9 ans

6 j'aime

2

Double Assassinat dans la rue Morgue
endist
6

Critique de Double Assassinat dans la rue Morgue par Justin M

Parmi la multitude des rôles qu'a pu jouer Bela Lugosi figure ici l'illustration d'un savant fou, obsédé par la possibilité de mêler le sang du gorille qu'il présente à celui de l'être humain, dans...

Lire la critique

il y a 7 ans

3 j'aime