Affiche L'enfer est à lui

Critiques de L'enfer est à lui

Film de (1949)

Gangster oedipien

Après l'attaque d'un train qui aura coûté la vie de deux convoyeurs, un gang, emmené par le gangster Cody Jarrett, se retrouve soupçonné par la police. Pour y remédier, Cody Jarrett va se faire accuser d'un délit mineur... Braquant tout le long sa caméra sur Cody Jarrett, gangster psychopathe qui n'a d'amour que pour sa mère, Raoul Walsh signe avec L'enfer est à lui un film... Lire la critique de L'enfer est à lui

28 1
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

L’enfer, c’est les autres

Le Gangster Cody Jarrett voue une adoration pathologique à sa mère. Après une incarcération, c’est tout naturellement qu’il lui confie le commandement de son modeste empire du crime alors que sa folie ne cesse de croître. Gangster engagé L’enfer est à lui c’est l’histoire de Cody Jarrett. Criminel dont la principale expertise est le braquage, il est... Lire l'avis à propos de L'enfer est à lui

19 7
Avatar Death Watch
8
Death Watch ·

Bright Bite, White Heat

Le film noir est à géométrie variable. Alors qu’il se plait souvent à montrer comment un quidam met le doigt dans un engrenage dont il ne mesure pas la puissance fatale, il peut aussi investir des terres plus retorses, notamment dans le milieu criminel. L’ancêtre du genre est d’ailleurs le film de gangsters, genre prolifique dans l’ère du Pré-Code durant laquelle James Cagney... Lire l'avis à propos de L'enfer est à lui

25 7
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·

Critique de L'enfer est à lui par Truman-

Tombé dessus absolument par hasard je me rend compte que "L'enfer est à lui" a une excellente réputation et semble aussi considéré par beaucoup comme un chef d'oeuvre ultime dans son genre ( polar noir, gangster ) . Après dix minutes je me rends compte que c'est bien un très bon film, la simple interprétation de James Cagney donne le ton . Il sera d'ailleurs un des piliers face a la qualité... Lire la critique de L'enfer est à lui

18 3
Avatar Truman-
7
Truman- ·

Top of the world !

Où l'on suivra quelques mois de la vie de Cody, un malfaiteur avec une forte propension à la psychopathie. C'est assez rare les bobines qui mêlent film noir, gangsters, prison, flic infiltré et caper movie. C'est encore plus rare quand tous les codes de ces genres sont excellemment intégrés et s'agrègent pour offrir une œuvre cohérente, rythmée et passionnante. Ça devient carrément unique... Lire la critique de L'enfer est à lui

24 14
Avatar Kalian
9
Kalian ·

The Godfather and his God mother

Un film de gangsters remarquablement précis et convaincant pour l'époque avec l'agrément non négligeable d'un casting puissant. En premier lieu James Cagney alias le boss du gang qui malgré son physique à la Joe Pesci et son rôle de fils à maman dégage une aura menaçante et un charisme bestial qui pésent tout le long du film. Le climat de suspiscion fonctionne aussi grâce à cela et à un... Lire l'avis à propos de L'enfer est à lui

12 2
Avatar archibal
8
archibal ·

Les salauds aussi aiment leur maman

Je ne serais pas étonné d'apprendre que ce film a influencé Coppola, M. Mann, De Palma et une floppée d'autres réalisateurs ayant fait un film de gangster. En effet, on y retrouve déjà tellement de choses qui feront le succès des thrillers des années 90 (tel que le double point de vue : celui du méchant et celui du gentil). White Heat est un film nerveux. Diable, que cela est rythmé. La mise en... Lire l'avis à propos de L'enfer est à lui

12
Avatar Fatpooper
9
Fatpooper ·

Parcours d'un gangster enragé

Après une attaque de train juteuse et violente avec morts d’hommes, un criminel psychopathe, enragé et fin stratège, toujours associé à sa mère à qui il voue une relation fusionnelle, décide en réalisant que l’étau policier se resserre de se rendre en s’accusant d’un simple braquage ailleurs au moment de son forfait. Entre son séjour en prison qui lui permettra une réorganisation, la rivalité... Lire l'avis à propos de L'enfer est à lui

4
Avatar etiosoko
6
etiosoko ·

Critique de L'enfer est à lui par Alligator

Réjouissant retour personnel dans le milieu des malfrats et des malades du flingue. Walsh nous ressert un Public ennemy avec des rides en plus. Cagney exploite à fond sa face d'acier, son rictus de sourire narquois à foutre les jetons au premier venu (on a la nette impression qu'il va fondre sur vous à la moindre occasion pour vous arracher la pomme d'Adam à pleines dents). Son regard glaçant... Lire la critique de L'enfer est à lui

6
Avatar Alligator
8
Alligator ·

Critique de L'enfer est à lui par misterblonde

L'enfer est à lui est un classique du film noir sur le tard. Réalisé à la toute fin des années 40 (1949), le film met un terme à ce genre qui était si populaire dans les années 30 et qui à cette époque avait déjà pour vedette James Cagney. Raoul Walsh s'offre donc pour ce film la star du genre, l'icône du Mal, devant Edward G. Robinson ou Paul Muni. James Cagney, c'est la brute de L'ennemi... Lire l'avis à propos de L'enfer est à lui

6
Avatar misterblonde
9
misterblonde ·