Affiche La Barrière de chair

Critiques de La Barrière de chair

Film de (1964)

  • 1
  • 2

Croire en l'amour, au milieu d'un champ de ruines !

Subversif, impertinent, complètement dérangé ou peut-être tout simplement génial, sont autant de termes pouvant qualifier Seijun Suzuki, réalisateur prolifique et un peu à part dans le paysage cinématographique nippon. Il choc, interpelle, bouscule les consciences, il est le poil à gratter qui manque cruellement de nos jours, on aime ou on déteste son travail mais comptez sur lui pour lutter... Lire l'avis à propos de La Barrière de chair

29 11
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Ruines théâtrales

Historique, esthétique, chaotique, bordélique... Amour, rires, bestialité, humanité, pureté, saleté... Tokyo en ruine, après guerre, G.I. en rut, trois garces prostituées, une fille fragile et influençable, une femme qui tente tant bien que mal de le rester ou de le redevenir, un soldat vaurien allumé et sans illusion qui s'impose comme LE mec idéal au milieu des femelles... Une tentative vaine... Lire la critique de La Barrière de chair

24
Avatar drélium
9
drélium ·

Le Shin populaire ne veut pas se faire une Sen mais plutôt Maya la belle.

Après un départ un peu décevant avec La Jeunesse de la Bête, je me plonge enfin vraiment dans le bain Suzuki avec la complicité de Paulo et de la Prune et poussé de toutes leurs forces par Gizmo, Scritch et l'ami Drélium... La Barrière de chair raconte l'histoire de Maya qui tente de survivre dans le Japon occupé d'après-guerre. Elle rejoint une sympathique communauté de vigoureuses amazones... Lire la critique de La Barrière de chair

24 22
Avatar Torpenn
8
Torpenn ·

Les plaisirs (refoulés) de la chair

Première incursion du côté de Suzuki, et on peut dire que la rencontre fut explosive. Le ton est donné dès le générique, avec des dessins qui accrochent l'œil et une musique parfaitement en accord. On sent tout de suite qu'on s'engage dans la série B, mais impossible de deviner la direction avec précision. "La Barrière de chair" est une immersion aussi brutale que sidérante dans le... Lire la critique de La Barrière de chair

9 4
Avatar Morrinson
7
Morrinson ·

Le Détroit de la faim

Amusant comme le soleil et les astres peuvent changer d'apparence. En temps normal, on se laisse réveiller par les uns puis bercer par les autres. Aujourd'hui, c'est presque indécent de regarder le ciel. L'immédiat après-guerre, on l'a attendu comme une délivrance alors que c'est le dernier sursaut du conflit, béance à l'abri de la morale comme de la quiétude. Alors on se regroupe, entre... Lire l'avis à propos de La Barrière de chair

16 4
Avatar Fritz_the_Cat
7
Fritz_the_Cat ·

Critique de La Barrière de chair par Psmith

Une très belle esthétique pour un Japon en ruine d'après guerre. Chacune des filles du groupe à sa propre couleur la représentant, a l'exception de celle qui veut redevenir une femme qui porte des habits beaucoup plus traditionnels comme si elle et sa morale étaient révolues, dépassées. Elles s'imposent des règles strictes entre elles, symbolisant leur nouvelle morale.Pas de sexe gratuit, c'est... Lire l'avis à propos de La Barrière de chair

4 1
Avatar Psmith
8
Psmith ·

Série B d'auteur.

La vie d'un groupe de prostituées japonaises qui habitent dans la cave d'une maison en ruine à Tokyo, juste après la seconde guerre mondiale. La ville est encore occupée par les troupes américaines et l'on se bat pour survivre et ne pas mourir de faim. Le film est un mélange assez curieux et réussi de série B érotique jouant sur le sexe, la violence et le sadomasochisme, et de cinéma d'auteur... Lire la critique de La Barrière de chair

Avatar Jean-Mariage
7
Jean-Mariage ·

Critique de La Barrière de chair par CVOR

Ce film-là, est une œuvre phare dans la filmographie de Suzuki ("Histoire d’une prostituée", "La jeunesse de la bête"), audacieuse, sulfureuse et ambitieuse, elle dépeint de manière très colorée, le Tokyo dévasté par la guerre et la place que chacun des habitants, essayent de se frayer au milieu du chaos. Une fois de plus, le cinéaste semble vouloir mettre de côté le film de yakuza,... Lire l'avis à propos de La Barrière de chair

Avatar CVOR
8
CVOR ·

L'occupation Americaine au Japon

A la fin de la deuxieme guerre mondiale, le Japon est en ruine, nous voici a Tokyo suivant un groupe de prostitué qui évolue dans une ville ou c'est la loi de la jungle qui remporte, le faible qui ne se débrouille pour survivre meurt, sans que cela choque personne. Entre corruption avec les yakuza et les g.i qui se croient tout permis (viole, meutre), chaqu'un fait comme il peut pour survivre... Lire la critique de La Barrière de chair

Avatar Mr2bonchan
8
Mr2bonchan ·

Critique de La Barrière de chair par Marcel Kunwu

Véritable coup de coeur ! Ce film girl power, entre Peckinpah et Meyer, sur le désespoir des femmes sous l'occupation américaine au terme de la 2nde GM, signe un grand film plus que d'auteur, d'artiste. Iconoclaste et franc-tireur. Lire l'avis à propos de La Barrière de chair

Avatar Marcel Kunwu
7
Marcel Kunwu ·
  • 1
  • 2