Itinéraire d’un adulte gâté

Avis sur La Belle Époque

Avatar vincenzobino
Critique publiée par le

6.5: Itinéraire d’un adulte gâté
De nos jours: Victor un dessinateur de presse et caricaturiste, marié à Marianne mais n’éprouvant chacun plus rien pour l’autre rencontre Antoine, un directeur d’un type de projet spécial : permettre aux gens de revivre un passage de leur vie ou se plonger à une époque précise. Il choisit de se replonger en 1974, année où il rencontra Marianne. Pour incarner cette dernière, c’est la belle Margot, maîtresse d’Antoine, qui se présente à lui. Cupidon brillera-t-il ou se brûlera-t-il les ailes?
Le voici donc ce jeu de rôles annoncé. Je m’attendais à une espèce de mélodrame avec une vraisemblable idylle. Le ton est tout autre et pas toujours fin.
Les dix premières minutes, de par mon attente initiale, m’ont rafraîchi : une sorte de mégalomanie inspirée par Antoine, apparemment tyrannique; une épouse volage quasi vulgaire et un dessinateur barbu ingrat faisaient que l’expérience partait plutôt mal.
Et c’est alors que Margot entre en scène : d’abord dans son rôle de Marianne puis, par la force des choses, sa composition change. Et cette métamorphose est magnifique : jouissive dans tous les sens du terme, émouvante et finalement éloquente.
Il manque à mon sens une émotion pure mais la piste finale prise, que certains trouveront légitimement invraisemblable, prouve qu’une seconde chance existe.
Des interprètes très bons, particulièrement Doria Tillier et Guillaume Canet, ainsi, malgré lui, Pierre Arditi, dont le rôle est évocateur des casquettes multiples.
Les décors sont exceptionnels et l’impression d’y être est assez marquante. Regret personnel donc que ces inégalités entre le passé et le présent.
Se laisse néanmoins voir

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 989 fois
4 apprécient

Autres actions de vincenzobino La Belle Époque