Pauvre cinéma français.

Avis sur La Belle Époque

Avatar François Lesbre
Critique publiée par le

Je mets 5 et je suis gentil avec le fils à Bedos qui est autant cinéaste que je suis plombier. Joué à la truelle dans un décor de carton pâte sur une idée qui pouvait être séduisante au départ mais qui se révèle lourdingue assez rapidement. Pauvre cinéma français.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 136 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de François Lesbre La Belle Époque