Affiche La Blonde et Moi

Critiques de La Blonde et Moi

Film de (1956)

Critique de La Blonde et Moi par VincentVega

Cette comédie est une parodie loufoque de sept ans de réflexion , ou jayne mansfield détraque tout sur son passage et ou les musicien sont de renoms telle un blues brothers avant l'heure. Alors certe parfois cela tombe dans l'absurde mais cette comédie est un vrai régal Lire la critique de La Blonde et Moi

4
Avatar VincentVega
8
VincentVega ·

Anthologie du rock'n'roll

Voici le rendez-vous de tous les fans de rock'n'roll, conçu pour satisfaire les teen agers au moment de l'éclatement fulgurant de cette musique au milieu des années 50 qui permettait à la jeunesse de se libérer du joug familial ronronnant. Aujourd'hui, le film est cultissime. Le scénario est sans grand intérêt, il est prétexte à faire défiler les principales vedettes de ce genre musical de... Lire l'avis à propos de La Blonde et Moi

9 7
Avatar Ugly
7
Ugly ·

Critique de La Blonde et Moi par misterblonde

Mis en scène par Frank Tashlin, le réalisateur des films avec Dean Martin et Jerry Lewis (ou Lewis en solo), La blonde et moi est un film sur l'âge d'or du rock des années 50. Tom Ewell, qui en 1955 regardait la jupe Marylin se soulever au dessus d'une bouche de métro dans Sept ans de réflexion, est ici un agent qui doit faire d'une autre blonde plantureuse, Jayne Mansfield, une vedette de la... Lire la critique de La Blonde et Moi

2
Avatar misterblonde
6
misterblonde ·

Blonde explosive

Une comédie hollywoodienne fort amusante. L'ensemble ne se prend jamais au sérieux et l'ensemble n'est ni lourd, ni vulgaire. Les dialogues et les situations sont également réussies. De plus, Jayne Mansfield est tout à fait convaincante dans un de ses tout meilleurs films. Pas mal du tout. Lire l'avis à propos de La Blonde et Moi

2
Avatar Caine78
7
Caine78 ·

ces projets foireux dont Hollywood a le secret

La Blonde et Moi (The Girl Can’t Help It) fait partie de ces projets foireux dont Hollywood a le secret. Le film de Frank Tashlin avait pour but de ridiculiser la scène rock’n’roll naissante (le film date de 1956), et la bêtise de ces nouvelles stars que leurs enfants s’étaient mis à aduler. Jayne Mansfield y incarnait Jerri Jordan, une bombe blonde, qui à la place de chanter, se contentait... Lire l'avis à propos de La Blonde et Moi

Avatar ludovico
7
ludovico ·

Critique de La Blonde et Moi par Alligator

Oh la jalouse! Mansfield veut son film à la Monroe. Manifestement, Wilder n'était pas là, par contre Ewell est bien là et nous ressort sa partition. Synchro sur celle de Mansfield tout aussi mièvre (ce doit être dur de jouer les bimbos) que sa prédécesseuse. Et... fiasco? Ben, non! En fait, tout ce petit monde parvient à sortir un film, certes pas aussi efficace et original que les sept ans de... Lire la critique de La Blonde et Moi

Avatar Alligator
6
Alligator ·

Je préfère la Blonde quand elle est explosive...!!!

J'ai vu "La Blonde explosive" du même Frank Tashlin et avec la même Jayne Mansfield, et bien que Tom Ewell soit un acteur considérablement meilleur et plus drôle que Tony Randall (qui joue dans "La Blonde explosive" je précise !!!), il est franchement supérieur à cette "Blonde et moi"... D'abord parce qu'autant "La Blonde explosive" n'y allait pas de main morte dans sa critique de la télévision... Lire l'avis à propos de La Blonde et Moi

1 4
Avatar Plume231
4
Plume231 ·