Affiche La Bonne Épouse

Critiques de La Bonne Épouse

Film de (2020)

  • 1
  • 2

Sois ménagère et tais-toi

La bonne épouse nous entretient d'une époque qui parait si lointaine mais ne l'est pas tant que cela, quelques mois avant la Révolution de 68. En ce temps-là, fleurissaient les écoles ménagères dont le but était de former des épouses parfaites, soumises et fières de leur condition d'esclaves domestiques. Pilier n°1 de l'éducation : "la bonne épouse est avant tout la compagne de son mari, ce... Lire la critique de La Bonne Épouse

7
Avatar 6nezfil
7
6nezfil ·

La Bonne et plouf...

Martin Provost s'est évertué à donner une place importante à la femme dans sa filmographie. Césarisé en 2008 pour Séraphine, déjà porté par la césarisée Yolande Moreau, qui nous contait l'histoire de la peintre autodidacte Séraphine de Senlis (en offrant à l'actrice un autre rôle de femme qui décide de reprendre sa vie en main dans Où va la... Lire la critique de La Bonne Épouse

3 1
Avatar QuentinBombarde
6
QuentinBombarde ·

Les 7 piliers de la parfaite ménagère

Nous sommes en Alsace, à l’École ménagère Van Der Beck, au cours de l’année scolaire 1967-1968. Dirigée par M. et Mme Van Der Beck (François Berléand et Juliette Binoche), l’école entretient un certain prestige en accueillant ses élèves dans une sorte de maison de maître en pleine campagne, avec un intérieur assez luxueux pour la principale salle de cours.... Lire la critique de La Bonne Épouse

14
Avatar Electron
6
Electron ·

Cousu de fil blanc mais à voir&surtout bon à savoir: des Talibans soft régnaient en France? Emprises

(Désordre de garçon de premières remarques fainéantes sans ordre et rangement. D'autant que j'ai des problèmes techniques...lent et bugs). ____Chemise pliée: Je ne pensais pas qu'une chemise pliée m'émouvrait un jour autant. Elle m'a rappelé ma mamie. (Cette même semaine d'ailleurs une chemise très bien pliée m'avait fait éclater de rire dans Lire l'avis à propos de La Bonne Épouse

6 2
Avatar PierreAmo
6
PierreAmo ·

5 parce j'ai payé ma place.

Pas si désagréable que ça à regarder, et peut-être assez pittoresque, La Bonne Épouse enfonce néanmoins des portes ouvertes, avec une naïveté voire une niaiserie qui font sortir du film. Enfin bon, c'est le genre de comédies destinées à la ménagère de moins de 50 ans (ou de plus ?), fleur bleue dans l'âme, romantique, mais pas bien farouche quand il s'agit de faire face à son mari, justement.... Lire la critique de La Bonne Épouse

1
Avatar HorsebackRevenge
5
HorsebackRevenge ·

Critique de La Bonne Épouse par Ben Ric

Il est encore une fois question de portrait de femmes dans le nouveau film de Martin Provost. Après Séraphine et Violette, cette fois-ci, le cinéaste nous offre un portrait de groupe en nous plongeant dans les années 60, juste avant les événements de mai 68. Il nous plonge dans le quotidien d’une école destinée à faire d’adolescentes de bonnes ménagères, des épouses parfaites, sachant... Lire l'avis à propos de La Bonne Épouse

1
Avatar Ben Ric
5
Ben Ric ·

Critique de La Bonne Épouse par ffred

Après biopics (Séraphine, Violette), drame familial (Où va la nuit) et comédie dramatique (Sage femme), Martin Provost s'essaie à la comédie pure. Et c'est toujours aussi bien réussi. Tout le casting est épatant. Juliette Binoche en tête, très drôle en bourgeoise coincée qui découvre la liberté. Yolande Moreau est toujours aussi impayable et Noémie Lvovsky hilarante. Les seconds rôles,... Lire l'avis à propos de La Bonne Épouse

Avatar ffred
8
ffred ·

LA BONNE ÉPOUSE – 12,5/20

La Bonne Épouse se met doucement en place, le temps de nous familiariser avec les codes et usages de cette maison aux valeurs autoproclamées irréprochables. Dans une mise en scène légèrement surannée, mais élégante et délicate, Martin Provost s’attache à présenter ses personnages cocasses et bien croqués, en particulier ce trio de femmes bien décidées à faire de vos filles de parfaites femmes... Lire la critique de La Bonne Épouse

Avatar Thibault_du_Verne
6
Thibault_du_Verne ·

Tombe la neige... et nos illusions perdues

Ce film possède une dynamique assez particulière: on démarre sur de l'extrêmement fin, du cinéma ciselé et délicat jusque dans le moindre bruitage, du beau dialogue, du subtil, de l'élégance, du drôle, bref, un charme fou qui envoûte jusqu'à une bonne moitié du film. Et puis, à un moment, et j'adorerais que quelqu'un de plus malin que moi puisse m'expliquer pourquoi, on bascule d'un coup dans... Lire la critique de La Bonne Épouse

Avatar sonicdream
6
sonicdream ·

Ni Pute, Ni Soumise

Paulette Van der Beyck, professeure de bonnes manières à l’Institut Van der Beyck, en Alsace, se fait un devoir d’apprendre, depuis des années, à des jeunes filles l’art d’être une bonne épouse et une bonne mère. Mais en ce début d’année 1967, tout change brusquement : M. Van der Beyck meurt, le mouvement féministe s’intensifie, les grèves se multiplient et surtout, Paulette découvre la ruine... Lire la critique de La Bonne Épouse

Avatar Raphaële Martinat
8
Raphaële Martinat ·
  • 1
  • 2