À quand une catégorie Youtube pour les Razzie Awards ?

Avis sur La Cartouche

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

J'avais réussi à y croire jusqu'au 8 premières minutes. C'était mauvais mais pas tant que ça. Et puis, ça devient de plus en plus médiocre...

Le scénario est assez simple et aurait pu donner quelque chose de sympa sans pour autant devoir être génial ou ingénieux : l'idée de la cassette est chouette et on sent bien que c'est l'idée de départ de l'auteur. Après, c'est comme s'il n'avait pas su quoi faire de son idée, comment l'exploiter. Alors il insère une histoire qui n'a rien à voir, une histoire d'amitié et se contente d'atteindre les divers objectifs de manière très scolaire (celui qui trouve son boulot, l'autre qui trouve une copine, la soeur qui respecte le frère, ...) ; cette tournante des résolutions est embarrassante, c'est long, ça n'a aucun sens de vouloir tout boucler de la sorte, y compris les enjeux les plus minimes. En agissant de la sorte, c'est comme si l'auteur empêchait son histoire d'exister en dehors du visionnage, c'est un monde fermé qu'il dépeint.

Les blagues sont rarement drôles. Ce n'est pas toujours la faute à l'écriture, d'ailleurs il y a quelques idées bonnes, comme par exemple quand ils soufflent sur la cassette et qu'un énorme nuage de poussière s'envole. Mais il reste tout de même des idées qui ne passent pas car elles sont mal amenées et mal exploitées.

La mise en scène aussi est très maladroite. Je me dis toujours qu'il n'existe pas un vrai cinéaste qui soit fan du style de mise en scène des comédies populaires (le gros violon à l'américaine, l'image léchée, les filtres inutiles), que c'est un caprice de producteur qui impose cette forme aux créatifs... mais dans ce cas-ci, je me rends compte que non, puisque le jeune réalisateur n'est pas vraiment soumis à des caprices de producteur... c'est donc lui qui a décidé de sa propre volonté de filmer de la sorte... bizarre !

La photographie est donc 'jolie' si l'on peut dire, mais ça manque d'identité. Et puis le découpage, c'est un peu n'importe quoi. Il y a quand même de temps ,à autres des idées visuelles intéressantes réussies (quand la flic abaisse les deux idiots), d'autres ratées (le coup du jeu vidéo lors de la poursuite) ; pour le reste, on peut dire que sont des idées sont piquées ailleurs sans réflexion sur la manière de se les réapproprier (le passage en accéléré qui gâche d'ailleurs le bon gag de la soirée avec des nanas).

Les acteurs sont mauvais. C'est surtout là qu'on voit la limite d'un univers de Youtuber, ils s'appellent les uns les autres à la rescousse, mais aucun n'est capable de jouer correctement, tous surjouent horriblement. En même temps, ils ne sont pas aidés par leurs personnages qui sont tantôt caricaturaux (sans avoir l'espace de mettre en place la caricature, ce qui est bien triste car en soi jouer une caricature est plaisant, mais il faut que l'écriture suive pour donner une forme de profondeur à cette caricature), tantôt incohérents (le changement de personnalité de la sœur totalement injustifié).

Dernier point, certains thèmes musicaux m'ont plus, en particulier durant le générique d'ouverture et quelques autres morceaux reprenant des thèmes de Mario. Pour le reste, on est dans les thèmes habituels des comédies horribles dont je parlais plus haut, des petits coups de violons pour accentuer l'effet comique, qui sont plus irritants qu'autre chose.

Bref, "La cartouche" est une belle daube. Le pauvre Théodore Bonnet réussit, à mes yeux, à faire pire à chaque nouveau film... Avec cette logique, ça veut dire que son prochain film ne fera que 1/10 chez moi ? non je ne pense qu'il parviendra à faire aussi mauvais que ça, ce n'est pas possible...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 441 fois
10 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Fatpooper La Cartouche