Le mystère de la chambre jaune

Avis sur La Chambre des officiers

Avatar BenByde
Critique publiée par le

Après une introduction un tantinet trop longue, où pour résumé notre héros est défiguré par un obus, nous voila dans la chambre réservée aux officiers de l'hôpital du Val de Grâce. Caméra oblique, plan en contreplongée et couleur jaune ultradominante, François Dupeyron insiste dur la détresse psychologique des personnages dont la vie vient de basculer.
Comment soigner ces gueules cassées? D'abord par la médecine, qui grâce aux nombreux cobayes fournis par la Grande Guerre est sur le point de faire un bon en avant, mais qui reste ici assez rudimentaire et expérimentale. Ainsi le personnage du médecin joué par André Dussolier apparait plus comme un chercheur curieux que comme un chirurgien compétent.
Mais la guérison se fera aussi grâce la tendresse de l'infirmière-chef, qui par son comportement de maman surprotectrice contribuera à reconstruire ces hommes brisés. Cette image de la maman n'est pas exagérée car ces gueules cassées retombent en enfance sur bien des plans. Incapable de manger seul, de s'exprimer clairement, ou même de se déplacer, ils nécessitent une attention constante. Sabine Azéma est parfaite dans le rôle de mère-poule qui remplace l'absence de son propre fils parti au front par les soins dont elle fait preuve envers ses patients.
La camaraderie qui nait rapidement entre les gueules cassés, au delà d'un soutien moral, permet aussi à chacun d'apprendre à supporter le regard des autres, après qu'ils aient très difficilement appris à accepter leur propre regard. Cette reconstruction et cette acceptation est un processus très lent qui occupe la majeure partie du film. La question de la réinsertion dans la vraie société, et pas ce microcosme qu'est l'hôpital, n'a finalement qu'une faible place ici. Un choix selon moi judicieux.
François Dupeyron livre un film très touchant à l'esthétique soignée, mais plombé par trop de longueur, ainsi que par une bande son raté à base de piano mélancolique trop présent et répétitif. Un film qui vaut quand même le détour pour la justesse de son propos sur un sujet extrêmement dur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 203 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de BenByde La Chambre des officiers