Outreau chez les Vikings

Avis sur La Chasse

Avatar Neo Cosmic
Critique publiée par le

Avez-vous déjà menti ? La réponse est évidente. Oui. On l'a tous fait à un moment ou un autre. Et on a dut gérer les conséquences et malgré tout on continue. Car mentir, c'est très facile. Même dans une critique mentir est très facile. J'aurai pu dire , ce film est mauvais les acteurs sont bêtes comme des pieds, la fille est une grosse conne et Civil War est le pire film de super- héro que j'ai jamais vu de toute ma vie. Et plus on a une fan base importante, plus la moindre virgule de notre avis est scrutée à la loupe. Bref, dire la vérité même si c'est douloureux est très dure à dire. Les films sur le mensonge on en a déjà eu. Certains sont mémorables (comme Menteur Menteur) d'autres moins, (comme Gang de Requin). Même une demi-vérité peut avoir des conséquences (Interstellar notamment). La Chasse est un film différent et unique pour 2 choses. D'une part parce qu'il repose sur un fait divers qu'on connaît que trop bien (l'affaire Outreau) et d'autres part qu'il situe l'action d'un point de vue encore plus inhabituel.

Une réalisation qui pose bien le cadre

Il n'y a pas à dire, la réalisation et le rythme cadre bien à l'ambiance. On a une ambiance intimiste et parfois oppressante qui sert bien le propos. La mise en scène est très bien exécutée afin de donner un climat qui monte crescendo dans la tension. Le réalisateur joue beaucoup sur le cadre et les lumières qui permettent de bien retranscrire les émotions de chacun des protagonistes. Cela dit, il y a un parti prix assez intéressant, ce sont les ellipses temporelles. En effet, le film choisissant de ne se focaliser que sur Lucas et les habitants et de passer sous silence l'aspect enquête. Ainsi, on voit plus l'aspect humain (ou inhumain) de l'affaire, né d'un mensonge qui va prendre des proportions incroyables. Mais par dessus-tout ce sont les personnages qui sont bien dans leur registre.

Lucas contre le monde

Lucas (Mads Mikkelsen) est bien en tant qu'éducateur de crèche accusé à tort d'attouchement sexuel. Malgré tout, il croit en la bonté humaine et à sa dignité et n'essaye que peu de céder à la rancune et à la colère. Il fait plus subir et que de se révolter contre les personnes qu'il côtoie et tout ce qu'il souhaite est de faire appelle à la bonté humaine de le croire , surtout de la part de Théo qui le connaît depuis toujours.

Théo (Thomas Bo Larsen) est le père de Klara qui est tiraillé entre son désir de protéger sa fille et son amitié profonde envers Lucas. Sa réaction est compréhensive, mais au fur et à mesure, il se posera des questions et remettra lentement en cause les événements.

Klara (Annika Wedderkopp) est la fille qui par un accès de colère enclenche une spirale sans fin. Elle souffre d'un problème que j'explorerai plus tard.

Les autres personnages suivent un peu le mouvement initié par les événements et réagissent en conséquence. Le fils qui le soutient et qui veut le défendre contre la vindicte populaire, la petite amie qui est un peu entre deux etc etc...

Les paroles sont des armes

Quand j'étais plus jeune, je m'énervais à chaque vilains mots qu'on me jetait aux visages. J'ai donc appris à la dure que les paroles peuvent être des armes pires que les vrais armes. Et ce film le confirme parfaitement. Un simple mensonge de la part d'une petite fille sous le coup d'un caprice a chamboulé à jamais la vie de Lucas. Étiqueté, et mis au banc par son entourage, il n'a que le soutient de sa famille proche. Mais le film ne nous plonge pas trop rapidement dans le lynchage pur et simple. Les habitants, en particulier Grethe essayent d'en avoir progressivement le coeur net mais cèdent en partant du simple fait que l'enfant a dit la vérité. Tout l'inverse du frère de Lucas qui n'est pas dupe. Cela dit, je pense que l'ambiance est bien trop rapidement manichéen et que seul Théo semble avoir de sérieux doutes. Autre gros problème. Bah c'est l'histoire elle même. Qui peut croire une seule seconde qu'une fille de 4 ans peut savoir ce qu'est un attouchement sexuel et voir que c'est mal ? J'attends. Pour un enfant limite 10 ans minimum, cela peut se concevoir, 7 ans à l'extrême limite. Mais 4 ? Sérieux ? A un âge où les parents les colles devant Dora l'Exploratrice ? Oui c'est le gros point noir du film. Donc à moins qu'elle a déjà vécu des attouchements ou les parents qui lui ont montré ce que c'était, je ne vois pas comment. Cela dit je trouve la fin plus logique et en accord avec le message du film : on ne guérit jamais vraiment d'un mensonge aussi dur. donc mise à part certaines imperfections, l'histoire est bien traitée.

Chasse à l'homme

Bref, ce film est bon en terme de réalisation et de personnage, mais avec une histoire qui aurait pu être un peu moins manichéenne et une introduction plus claire. Cela dit, l'ambiance est à la fois prenante et effrayante. Une histoire qui fait assez écho chez nous à cause de l'affaire d'Outreau qui défraya la chronique 8 ans plus tôt. On dit que la vérité sort de la bouche des enfants; le mensonge aussi visiblement...

Version fun de la critique ici

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 283 fois
2 apprécient

Neo Cosmic a ajouté ce film à 16 listes La Chasse

Autres actions de Neo Cosmic La Chasse