Affiche La Chatte sur un toit brûlant

Critiques de La Chatte sur un toit brûlant

Film de (1958)

Catwoman vs Bob l'Eponge

https://www.youtube.com/watch?v=RdfFbCsM-4M Je suis viscéralement hétéro mais j'assume par cet aparté avoir été subjugué par la beauté magnétique de Paul Newman ! Jamais auparavant un homme n'avait réussi à me séduire (platoniquement s'entend) ! Malgré son statut de rookie hollywoodien, à 33 ans, il incarne Brick, un quaterback... Lire la critique de La Chatte sur un toit brûlant

41 6
Avatar Laz' eïn
9
Laz' eïn ·

« -What is the victory of a cat on a hot tin roof? –Just staying on it I guess, as long as she can.»

Quand j’ai vu ce film pour la première fois, au début de mon adolescence, j’ai crié partout qu’Elizabeth Taylor était une déesse, une grande révélation dont se foutaient pas mal mes copines qui ne voyaient pas plus loin que Julia Roberts. C’était le premier film où je la voyais, et mon éducation cinéphilique était pour ainsi dire quasi nulle. Tout ça pour dire que ce film a été une... Lire l'avis à propos de La Chatte sur un toit brûlant

44 16
Avatar Melly
10
Melly ·

L'homme, ce superbe objet de désir

Il aura fallu le décès d'Elizabeth Taylor pour que je voie cette oeuvre absolument magnifique dans laquelle on retrouve cette subtile cruauté qui caractérise les pièces de Tennessee Williams : un film porté par le couple Newman/Taylor mais aussi par l'interprétation magistrale de Burl Ives, le père chéri... Lire la critique de La Chatte sur un toit brûlant

112 48
Avatar Aurea
10
Aurea ·

"There ain't nothin' more powerful than the odor of mendacity !"

Trois ans après la pièce de théatre de Tennesse Williams, c'est Richard Brooks qui s'empare du scénario pour nous offrir ce film en réunissant un Paul Newman qui reste élégant et une Elizabeth Taylor gracieuse. On retrouve ainsi une unité d'action, de temps et de lieu. A la grande déception de Williams, Brooks a du supprimer l'homosexualité sous entendu de Brick qui est pourtant censé être à... Lire l'avis à propos de La Chatte sur un toit brûlant

22 8
Avatar Amethyste
8
Amethyste ·

Engoncé des portes ouvertes.

Pour les familiers de Tennessee Williams, à qui l’on doit notamment le chef d’œuvre Soudain l’été dernier, déjà avec Liz Taylor et qui sortira l’année suivante, La chatte sur un toit brûlant présente des thématiques bien... Lire la critique de La Chatte sur un toit brûlant

22 11
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Oscar du meilleur casting, c'est possible ?

Cat on a Hot Tin Roof est un film qui appartient à ses acteurs, et rares sont ceux où chacun d'entre eux est parfait dans son rôle. Paul Newman et Elizabeth Taylor sont tous deux brillants en tant que Brick et Maggie Pollitt et le couple affiche une alchimie qu'on ne voit que peu souvent au cinéma. A croire qu'ils ont joué... Lire la critique de La Chatte sur un toit brûlant

18 4
Avatar Red in the Grey
9
Red in the Grey ·

Regrettée Elizabeth Taylor...

Un film réunissant un duo d'acteurs légendaire du cinéma d'Hollywood. Paul Newman, en alcoolique lucide et beau dans sa peine, et Elizabeth Taylor absolument splendide, qui déborde de vie contrariée, de désir frustré. Intrigue de théatre (toute l'action se déroule dans la maison familiale), "La chatte sur un toit brûlant" narre une lutte de famille autour d'un héritage à venir, la relation père... Lire la critique de La Chatte sur un toit brûlant

14 3
Avatar Hypérion
8
Hypérion ·

"You know what I feel like every time? I feel...I feel like a cat on a hot tin roof!"

J'ai vu deux fois ce film sans m'en rendre compte et avec le même plaisir et j'ai encore envie de le revoir. Elizabeth Taylor dans une adaptation de Tennessee Williams, ça fait pour moi deux chef d'œuvres dans un sens différent -(plus le psychologique pour soudain l'été dernier et plus le jeu sur le jeu de dissimulation ici) avec, pourtant, des thèmes qui s'entrecroisent (des ressorts de... Lire la critique de La Chatte sur un toit brûlant

4 2
Avatar Louve  d'Avalon
8
Louve d'Avalon ·

Les vérités sauvages

La littérature sudiste américaine (aussi appelée new american gothic) a donné vie à de véritables chefs-d’œuvre de cinéma (pensons, par exemple, à Reflets dans un Œil d’or, roman de Carson McCullers adapté par John Huston en 1967). Tiré de la pièce de théâtre écrite par Tennessee Williams, La Chatte sur un toit brûlant n’a pas le génie de John Huston, mais réussit... Lire l'avis à propos de La Chatte sur un toit brûlant

3 3
Avatar Fêtons_le_cinéma
8
Fêtons_le_cinéma ·

Un tchat sur toi, bru lente !

Tennessee, tu m'as déçu. Si si, ne regimbe pas, tu te l'es joué un poil facile sur ce coup-là. OK, tu vas me dire, j'ai pas vu la pièce, et si ça se trouve, y autant de distorsion entre le texte de base et la version cinéma qu'il y en a eu pour "doux oiseaux de jeunesse". Peut-être. Il n'empêche. Y a deux trois grosses ficelles qui auraient pu être évitées, non, Tennessee ? La famille du frère... Lire la critique de La Chatte sur un toit brûlant

18 6
Avatar guyness
6
guyness ·