Affiche La Chevauchée des bannis

Critiques de La Chevauchée des bannis

Film de (1959)

Les yeux en neige

C'est vrai que c'est foutrement trop rare les westerns hivernaux... Ici, c'est concentré dans trois petites baraques du Wyoming qui essaient de se prendre pour un village, il a une demi-douzaine de type, quatre donzelles et un môme, tout ce qu'il faut. Ca commence comme des barbelés sur la prairie, avec Robert Ryan qui regarde d'un mauvais oeil ce monde qu'il a créé de ses mains devenir la... Lire l'avis à propos de La Chevauchée des bannis

56 20
Avatar Torpenn
9
Torpenn ·

Prise de tête dans un De Toth

"A West Point, on m'a appris à faire la guerre. Ce qui laisse peu de temps pour devenir un être humain" (le Capitaine Bruhn) Comme quoi, le grand cinoche, ça peut être extrêmement simple. Avant tout le reste, c'est une bonne histoire (même très simple). Et pour une bonne histoire, il faut des vrais personnages. C'est le cas de Blaise Starrett, alias le très bon Robert Ryan. La description et... Lire l'avis à propos de La Chevauchée des bannis

37 6
Avatar guyness
8
guyness ·

À la lueur d'un crépuscule divers

Pensant sans doute que la noirceur de l'âme se distingue plus facilement sur fond blanc, André de Toth installe son western dans un cadre hivernal, jouant magistralement des contrastes entre pureté de l'élément naturel et médiocrité crasseuse de l'Homme déchu... Faute de pouvoir compter sur un budget conséquent, il brille alors d'inventivité afin de composer un univers filmique au... Lire la critique de La Chevauchée des bannis

26 6
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Neige et d’autant vaincus que par cette infamie.

Le récit sans cesse renouvelé du western tient à son traitement géographique : dans un pays qui ne semble pas encore fédéré, chaque ville est un microcosme dans lequel on ne peut compter que sur soi-même. D’où la possibilité, à chaque film, de renouveler la partition, en modulant sur les compétences ou l’intégrité du shérif local et la menace endémique ou extérieure qui viendra pourrir la... Lire l'avis à propos de La Chevauchée des bannis

18 2
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·

Critique de La Chevauchée des bannis par drélium

Un western atypique avec un nombre de coups de feu limité, et pourtant précurseur, qui annonce déjà le crépuscule du genre avec des personnages tous tordus et au bout du rouleau. On pense au Grand silence, en plus bavard, tout est dépouillé et enneigé. Pourtant pas de luxueux panoramiques non plus, la première partie intimiste cloisonne tout le monde dans une baraque ou deux au milieu de rien,... Lire la critique de La Chevauchée des bannis

21 66
Avatar drélium
7
drélium ·

Hiver rigoureux, prise d'otage, et dynamique des rapports de force

La Chevauchée des bannis, ou "Day of the Outlaw" en version originale, fait partie de ces westerns qui n'en sont pas vraiment, ou du moins qui ne se cantonnent pas aux passages obligés du genre. Il y a bien une histoire de cowboys, de règlements de comptes, d'amours forcées et de querelles viriles plus ou moins tendues. Il y a bien quelques passages gênants du point... Lire l'avis à propos de La Chevauchée des bannis

13
Avatar Morrinson
8
Morrinson ·

Rustres suceurs de glace

Jolie découverte cette chevauchée des Bannis. Un western atypique de par son environnement immédiat, fait d'une neige à perte de vue, dont la nature meurtrière n'est pas sans rappeler l'excellent Le grand silence de Corbucci. C'est dans cette atmosphère d'une solitude extrême que va se dérouler un presque huit clôt claustrophobique où des guerres de moralité se jouent à travers le parcours de... Lire la critique de La Chevauchée des bannis

10
Avatar oso
8
oso ·

Noir comme neige

Curieux destin que celui de « La chevauchée des bannis », onzième film hollywoodien et dernier western du cinéaste d’origine hongroise André de Toth. Le script, signé Philip Yordan, est inspiré d’un roman de Lee Edwin Wells, publié en 1955 sous le titre « Day of the Outlaw » (réutilisé pour le titre original du film). Une première tentative d’adaptation du script fut écrite par Yordan.... Lire la critique de La Chevauchée des bannis

7 5
Avatar Aramis
8
Aramis ·

Critique de La Chevauchée des bannis par Marius

Une horde d'outlaws prend en otage quelques cabanes perdues sous des mètres de neige du Wyoming qui osent se prendre pour une ville. En aval de la route, l'armée. En amont, la forêt et un désert blanc et silencieux. Un western très Carpenterien, surtout dans sa première partie, sorte de prémix entre "Assaut" et "The Thing". A noter la musique, lancinante et dépouillée, oeuvre d'Alexander... Lire la critique de La Chevauchée des bannis

8 7
Avatar Marius
9
Marius ·

Huis clos neigeux

Encore une parfaite réussite du vétéran André De Toth à qui l'on doit de vraies pépites de la série B western comme la Mission du commandant Lex, les Massacreurs du Kansas et surtout le Cavalier traqué... Ceux pour qui le western se réduit à des chevauchées spectaculaires et des bagarres de saloon, seront surpris par la noirceur de ce film... Lire la critique de La Chevauchée des bannis

10 6
Avatar Ugly
7
Ugly ·