The Banning Touch

Avis sur La Chute de Londres

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Le premier opus était un bon actioner, et un bon actioner, de nos jours, c'est rare. Du coup, j'avais un peu peur en me lançant dans cette suite : réussir le coche deux fois d'affilée ? C'est un peu comme la saga Die Hard, le premier est génial, le deuxième est dispensable. Et bien non, malgré le changement de réalisateur, ça reste bon. Faut dire que les deux scénaristes rempilent. D'ailleurs je m'aperçois que ce sont eux qui ont écrit "Expendables 3" que je n'avais pas encore osé regarder. Il faudra que je remédie à cela car ces deux auteurs ont l'air doué pour écrire de bons films d'action.

Ce qui est bien, c'est que les auteurs ne répètent pas le même scénario que dans le premier. En effet, je m'attendais à ce que à peu près tout soit similaire au premier film sauf qu'ua lieu du président des USA on aurait le premier ministre Britannique. Et bien non, ici, on est plus proche d'un survival (on pense à la saga de la Purge ou encore aux films de zombies). Le personnage, en revanche, n'a pas changé : toujours aussi taré de la gâchette, prenant un malin plaisir à tuer même si ce n'est pas nécessaire. C'est peut-être ça la force du film : un vrai bourrin qui n'a pas peur de jouer avec ses couilles.

Le titre laissait présager qu'on sortirait du huis clos et du coup il y avait de quoi redouter cette suite pour cette raison : l'action ne serait-elle pas trop éparse ? Pas du tout. Les auteurs concentrent l'action sur les lieux connus principalement, lorsque les lieux sont inconnus, ils sont annoncés longtemps à l'avance. Nous ne sommes pas non plus dans une optique du tourisme digne d'un James Bond, non, les auteurs exploitent bien les lieux.

Je ne suis pas un fan de De Fuqua, mais le premier film était si bon, si oldschool, que j'avais peur qu'on perde cet élément dans la suite. Visiblement, la production a su rester intègre : l'action reste lisible, on a droit à quelques belles cascades. Juste dommage que ce ne soit pas toujours très bien filmé : me découpage fait parfois défaut, on saute l'axe ou bien on surdécoupe une scène inutilement, ce qui est toujours gênant même si ça ne gâche pas la lisibilité de l'action (au contraire, c'est un film où on montre bien les choses, ce qui valorise d'autant plus le héros qui aime tuer, surtout quand il a un couteau en main). Malgré ces maladresses, le réalisateur se montre ambitieux avec, en plus de ces belles cascades, quelques plans séquences bien senties. Ce ne sont pas les plans séquences les plus impressionnants que j'ai pu voir, mais ça fait son effet.

Et puis, comme dans le premier épisode, on ressent cette influence du jeu vidéo. La manière dont le personnage s'arme, mais surtout la manière dont il investit un lieu (et la manière dont il est filmé) ; le réalisateur fait même rêver à un moment, mais ne va , hélas, pas au bout de son idée : il insère quelques plans en POV, ce qui aurait été du plus bel effet, surtout qu'à ce moment là, on est en vision nocturne : ça aurait pu être chouette.

Un gros défaut du film, c'était déjà le cas du premier : les CGI. Ils sont vraiment très très mauvais. On dirait qu'ils ont été réalisés il y a 10 ans et qu'on a filmé le reste du film l'année dernière. Heureusement, il n'y a pas trop de séquence, mais disons que c'est le seul moment où on regrette que le découpage soit si clair, parce que vraiment, voir des effets aussi moches, c'est triste.

Les acteurs font bien le boulot. Ça m'a surpris qu'il y en ait autant du premier qui soient revenus, certains pour ne rien dire (il me semble que Robert Foster ne dit rien du tout, il est juste là...), mais c'est bien parce que ça instaure une sorte de climat. D'ailleurs je me dis qu'ils doivent se manier à faire un troisième volet avant la fin du mandat du président ! Buttler quand à lui, semble super content de jouer ce personnage, sans doute un des plus badass de sa carrière, et un héros d'actioner dont les fans du genre se souviendront pendant longtemps.

Niveau punchlines, c'est moins modéré, et tant mieux parce que ça manquait un peu dans le premier. Ceci dit, il n'y en a pas des tonnes dans ce second volet et ça c'est bien aussi. Trop de punchlines, c'est fatigant, ça donne l'impression qu'on insiste trop pour nous dire que le héros est badass, mais nous, spectateurs, nous ne voulons pas qu'on nous le dise, nous voulons le voir ! Et pour ça on est gâtés.

Je suis bien conscient que le message délivré par le film est assez primaire et inconscient. Mais moi, je m'en fous, sans doute comme Morgan Freeman qui semble prendre du plaisir aussi dans ce film. Ben oui, "London has fallen", c'est avant tout un bon film d'action, tant pis si l'idéologie pue un peu. Ceci dit, si on analyse le comportement des ricains dans ce film en occultant la musique patriotique, on constate qu'ils sont complètement fous, aveuglés par leur propre puissance. La fin est d'ailleurs super glauque, en fait. Mais bon. Autre point intéressant, c'est l'influence de l'actualité. Cameron avait dit qu'on ne pouvait plus faire des films comme "True Lies" après les attentats du 11 septembre. Ben si, et ce film le prouve : on peut encore rigoler en pulvérisant des méchants terroristes. Les pays actuellement en guerre en prennent donc un coup, le président Russe aussi. Et puis il y a cette volonté d'exécuter en direct. C'est bien que ce phénomène réel inspire le cinéma : non seulement c'est fort narrativement parlant, mais en plus ça permet de rendre compte du contexte de sortie du film.

Bref, je me suis bien marré devant ce film même si la réalisation est un peu moins bonne (malgré des plans séquences ambitieux) et que l'action est un peu moins soutenue (ça reste tout de même bien rythmé). Un héros comme ça, ça manquait furieusement dans notre paysage cinématographique, et j'espère qu'il y aura un troisième épisode.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 394 fois
1 apprécie

Autres actions de Fatpooper La Chute de Londres